A la uneActualités

NÎMES L’hommage aux trois gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme

À Nîmes, la cérémonie d'hommage aux trois gendarmes tués la semaine dernière dans le Puy-de-Dôme, a eu lieu à la caserne Major Soler.(Photo DR/)

Un hommage national a été rendu ce lundi 28 décembre à 14h30, aux trois gendarmes tués en intervention alors qu'ils tentaient de secourir une femme victime de violences conjugales, dans la nuit du 22 au 23 décembre, à Saint-Just dans le Puy-de-Dôme.

À Nîmes, la cérémonie d'hommage aux trois gendarmes tués la semaine dernière dans le Puy-de-Dôme, a eu lieu à la caserne Major Soler en présence du Lieutenant-colonel Didier Ressayre, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale du Gard, du préfet du Gard, Didier Lauga ainsi que du procureur de la République de Nîmes, Éric Maurel, du sénateur Laurent Burgoa, du député de la 2e circonscription du Gard, Nicolas Meizonnet, du conseiller départemental, Christian Bastid et des élus de la ville de Nîmes.

À la caserne Major Soler à Nîmes ce lundi 28 décembre. (Photo : DR/)

Le 22 décembre 2020 vers 21h sur la commune de Saint-Just (Puy-de-Dôme), la gendarmerie est engagée sur une situation de violences intrafamiliales suite à un appel de détresse de la victime. Un individu, qui serait en possession d’armes à feu, violente son épouse qui se réfugie sur le toit de son habitation. Alors que le mis en cause tente de quitter les lieux, il fait feu sur les militaires assurant le bouclage et atteint le brigadier âgé de 21 ans, Arno Mavel, du peloton de surveillance et d'intervention d'Ambert, qui succombe à ses blessures. Après sa formation à l’école de gendarmerie de Montluçon (5èmecompagnie) d’avril à juillet 2018, le brigadier Arno Mavel était affecté au peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie d’Ambert (63) depuis le 5 juillet 2018.

Dans son mouvement de repli sur sa maison, le forcené tire sur le Lieutenant Cyrille Morel, de la compagnie de gendarmerie d'Ambert et l’Adjudant Rémi Dupuis, de la communauté de brigades d'Ambert. Tous les deux ont perdu la vie. Un quatrième militaire, atteint par balle, a été pris en charge par les secours et évacué vers le centre hospitalier d’Ambert.

Le Lieutenant Cyrille Morel a commandé la brigade de proximité de Combronde (63) de juillet 2014 à juillet 2017 puis la communauté de brigades d’Ambert (63) d’août 2017 à juin 2019. Il était affecté à la compagnie de gendarmerie départementale d’Ambert (63), en qualité d’adjoint, depuis le 1er juillet 2019. Âgé de 45 ans, il était marié et père de deux enfants. L’Adjudant Rémi Dupuis a quant à lui, servi au sein de l’escadron de gendarmerie mobile 45/3 de Saint-Amand-Montrond (18) de septembre 2008 à août 2012 puis de la brigade de proximité d’Issoire (63) de septembre 2012 à novembre 2014. Il était affecté à la brigade de proximité d’Ambert (63) depuis le 16 novembre 2014. Âgé de 37 ans, il était pacsé et père de deux enfants.

Les trois gendarmes ont été décorés de la Légion d'honneur à titre posthume. Le Lieutenant Cyrille Morel a été promu au grade de Lieutenant-colonel, l'Adjudant Rémi Dupuis au grade de Major et le brigadier Arno Mavel au grade de gendarme.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité