ActualitésOAC AlèsSports Gard

FOOTBALL Deux joueurs quittent l’OAC, le club planche sur leur remplacement

Arrivé en provenance du Nîmes Olympique en 2017, le n°9 Tony Briançon va quitter l'OAC, comme Juliano Ramos Silva. (Photo Corentin Migoule)
Arrivé en provenance du Nîmes Olympique en 2017, le n°9 Tony Briançon va quitter l'OAC, comme Juliano Ramos Silva. (Photo Corentin Migoule)

Ce lundi, Tony Briançon et Juliano Ramos Silva ont informé le club de leur souhait de s'investir dans une activité professionnelle qui ne leur permettra pas de poursuivre la pratique du football sur Alès. Par conséquent, les deux hommes quittent l'Olympique d'Alès en Cévennes. En dépit du flou qui règne sur la reprise du championnat de National 3, Jean-Marie Pasqualetti, le directeur sportif du club cévenol, n’exclut pas l’idée de recruter.

Tony Briançon et Juliano Ramos Silva ne seront bientôt plus des joueurs de l’OAC. Il y a 48 heures, les deux hommes ont informé la direction du club de leur souhait de s'investir dans une activité professionnelle qui ne leur permettra pas de poursuivre la pratique du football sur Alès. Âgés de 24 ans tous les deux, ils semblent vouloir donner un nouveau tournant à leur vie, alors que le championnat de National 3 est suspendu depuis le 28 octobre dernier pour une durée indéterminée.

L’incertitude relative à la pandémie de coronavirus a-t-elle pesé dans la balance au moment où les deux hommes ont acté leur décision ? « Je pense que ça peut amener à se poser des questions sur soi-même et sur le pourquoi on fait du football plutôt que telle ou telle activité professionnelle », admet Jean-Marie Pasqualetti, directeur sportif de l’OAC.

Bien que plusieurs démarches administratives restent à réaliser, le départ de l’ancien nîmois et celui de l’ancien mendois est acté. « Sur le principe, nous ne sommes pas contre. On a besoin de joueurs qui sont à 100 % impliqués dans le projet, donc si dans leur tête il y a d’autres options que le football, ce n’est pas la peine qu’ils restent », glisse Jean-Marie Pasqualetti.

« On n’est pas pressés »

Assurément, Tony Briançon et Juliano Ramos Silva, qui figuraient régulièrement dans le onze de départ de Stéphane Saurat, vont manquer à un effectif qui était jusqu’alors composé de 24 éléments. Le premier cité, attaquant, avait notamment inscrit 8 buts lors de la saison 2018/2019, tandis que le second, milieu de terrain polyvalent, était aussi apprécié en qualité d’ambianceur de vestiaire.

Si leur remplacement n’est pas encore assuré, le club planche sur plusieurs options : « On est en train de réfléchir pour voir si on part sur un recrutement ou si on reste comme ça. Après à quels postes, quels profils, il faut voir, mais sans doute dans le secteur offensif. » Pour autant, le directeur sportif refuse de se précipiter et il n’aurait d'ailleurs aucune raison de le faire : « On n’est pas pressés, premièrement parce qu’en termes de date on a jusqu’au 31 janvier pour recruter et deuxièmement parce qu’en termes de compétition il n’y a pas d’échéance à court terme. »

Suspendue aux décisions gouvernementales, l’équipe première a malgré tout repris le chemin de l’entraînement et se tient prête pour une éventuelle reprise espérée par tout un groupe dont ne feront bientôt plus partie les valeureux Tony Briançon et Juliano Ramos Silva.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité