Actualités

UZÈS La Ville s’est parée de son manteau blanc hier

Certains ont profité de faire quelques batailles de boules de neige entre les cours. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Sur la promenade des Marronniers, cinq lycéens de Guynemer se livrent une bataille de boules de neige, profitant de leur après-midi libre. Un jeu auquel ils ne s'étaient pas prêtés depuis longtemps. Quelques centimètres blancs sont tombés en Uzège et un peu partout dans le Gard dans la nuit et ce lundi. 

Ce lundi après-midi, une partie de la neige avait fondu en centre-ville. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"On n'a pas cours cet après-midi alors il faut en profiter", se réjouit un des jeunes gens. En profiter oui car cette couverture blanche est éphémère, surtout dans le Gard où le soleil devrait revenir demain. Déjà ce lundi après-midi, la neige avait bien fondu dans la ville, rendant glissants les trottoirs. "Par contre, c'est moins marrant pour les mains frigorifiées", rajoute un des lycéens. Il faut dire que ces cinq internes n'avaient pas vraiment prévu les moufles dans leur valise pour la semaine.

Dès demain, le soleil devrait revenir sur le Gard. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Un peu plus loin, Yannick Julié, responsable régional du Q-park, fait une pause café dehors. Le lundi est une journée calme et les parkings de la ville sont peu empruntés. En découvrant la météo du jour, certains ont sûrement préféré laisser la voiture au garage. "La neige, c'est sympa quand on est dans son canapé devant le feu mais ceux qui ont dû prendre la route ce matin, ça a dû moins les amuser", poursuit-il en riant.

Le duché sous la neige. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En descendant le tour de ville, nous tombons sur Charlie Cumine, vêtu d'un k-way jaune et de chaussures montantes pour braver les températures peinant à rester au-dessus de 0 degré. L'œil rivé dans le viseur de son appareil photo, il immortalise sa ville parée de son manteau blanc. "Je suis allé aux Marronniers, à la tour Fenestrelle...", liste-il fièrement, la ville n'ayant plus aucun secret pour lui. Cet homme de 79 ans est installé depuis 1981 à Uzès, alors des photos, il en a par paquets. Il prend un dernier cliché de la mairie pour l'envoyer à son ami, qui n'est autre que le maire, Jean-Luc Chapon, avant de rentrer chez lui.

Charlie Cumine photographie la ville depuis son arrivée en 1981. Il n'a pas manqué de prendre quelques clichés sous la neige. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La rue de la République est bien déserte en ce lundi froid, où la plupart des commerces sont fermés. Sur la place aux Herbes, la neige a déjà bien fondu. Dommage pour Élisabeth Léon et Jean-Louis Bedot, qui pour une fois sont venus à pied en centre-ville pour admirer le spectacle.

Exceptionnellement, ils ont décidé de laisser leurs deux boutiques fermées vu le peu d'affluence et de profiter de la journée. Ils ont marché depuis leur domicile en face de Marie-Blachère, en passant par le chemin de Nîmes : "C'est tout blanc, c'est magnifique. Les chiens étaient comme des fous. La dernière fois qu'on a vu de la neige comme ça, c'était en 2018", s'exclame Élisabeth.

Plus loin, Emma, une autre passante, est en train de montrer le reportage vidéo tourné par les caméras du fameux 13h de TF1, non plus de Jean-Pierre Pernaut, mais de Marie-Sophie Lacarrau. "On redécouvre vraiment les paysages sous un jour nouveau", affirme-t-elle le portable à la main. C'est bien ça, la magie de l'hiver dans le Midi.

Marie Meunier

Un peu à l'écart du centre-ville, le chemin de Nîmes était aussi bien enneigé. (DR)

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité