Actualités

MARCOULE Lancement d’un challenge d’innovation ouverte numérique dédié aux étudiants

Les lycéens vainqueurs du HackaDem de Marcoule, avec le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, et le député Anthony Cellier, venus leur remettre leur trophée, en 2019 (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les équipes du CEA et de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) de Marcoule lancent le challenge Hackadem.

il s’agit d’un challenge d’innovation ouverte dédié aux étudiants, sur une plateforme 100 % numérique. L’idée est de dénicher des solutions innovantes, s’appuyant sur les nouvelles technologies, pour travailler sur les questions de démantèlement des installations nucléaires, en répondant aux enjeux techniques, humains et environnementaux.

Pour les organisateurs, il s’agit à la fois d’impliquer les jeunes dans une filière, le démantèlement nucléaire, qui a devant elle des dizaines d’années d’activité, mais aussi et surtout leur permettre de partager leur vision. Car même si de nombreuses innovations ont déjà vu le jour ces dernières années dans l’atome, grâce notamment à l’intelligence artificielle, la simulation, la robotique ou encore la chimie de pointe, il en reste pas mal à inventer.

Pour le challenge, l’INSTN et le CEA ont choisi une plateforme en ligne, confiée au leader français du secteur, Agorize. Le challenge a été lancé le 6 janvier, et son thème général, à savoir « imagine les nouvelles technologies au service du démantèlement », se décline en trois thématiques : « Comment les nouvelles technologies peuvent-elles permettre de réunir et d’exploiter les datas de l’histoire pour générer de la valeur ? », « Comment les nouvelles technologies peuvent-elles être employées pour permettre aux intervenants de mieux travailler, en toute sécurité ? » et « Comment les nouvelles technologies peuvent-elles aider à intégrer le développement durable dans le démantèlement d'une installation ? »

Les candidats ont jusqu’au 28 février pour proposer leur projet, qui sera soumis à un premier jury composé de salariés du CEA et de l’INSTN. Six dossiers seront présélectionnés pour la finale, qui se tiendra fin mai devant un jury annoncé comme prestigieux.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité