Actualités

NÎMES Avec Présence 30, les jeunes des quartiers se bougent !

Le préfet Didier Lauga s'est rendu ce mercredi matin au stade Marcel-Rouvière afin de rencontrer les jeunes impliqués dans des chantiers d'insertion (Photo Corentin Corger)

Si les descentes de police et les fusillades perturbent régulièrement leur quotidien, ces jeunes de quartiers nîmois veulent aussi montrer une bonne image de leur lieu de vie. En échec scolaire, ils s'impliquent dans des chantiers d'insertion afin de reprendre confiance en eux et de trouver ensuite un emploi ou d'intégrer une formation. Ce mercredi matin, ils ont reçu la visite du préfet Didier Lauga au stade Marcel-Rouvière.

L'association Aidar-Présence 30 accompagne des jeunes âgés de 16 à 25 ans issus de quartiers prioritaires de la ville dans le cadre de chantiers éducatifs et d'insertion. Une action soutenue par la ville de Nîmes dont les équipes travaillent en partenariat avec ces jeunes sur des espaces verts et des lieux appartenant à la municipalité ainsi que par l'État qui apporte une aide financière via le Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD). Ainsi, le préfet Didier Lauga s'est rendu au stade Marcel-Rouvière, ce mercredi matin, afin de constater le travail effectué par cette association.

Des jeunes qui proviennent essentiellement de quartiers nîmois (Gambetta, Valdegour, Pissevin, Mas de Mingue, Chemin bas d'Avignon, Route de Beaucaire) mais aussi de Saint-Gilles car cette initiative porte sur tout le territoire de Nîmes métropole. Des Gardois en échec scolaire et qui pour sortir de cette précarité vont participer à des chantiers pour reprendre confiance en eux. Outre le fait de signer un véritable contrat de travail et de percevoir une rémunération, ils sont encadrés par les membres de Présence 30 qui sont là pour établir avec eux un projet de recherche d'emploi ou d'inscription dans une formation.

Face au représentant de l'État ces jeunes garçons et ces jeunes filles étaient fiers de montrer les travaux réalisés : peinture de murs ou encore rénovation d'une salle destinée au club de pétanque. "Depuis 50 ans, il n'y a jamais rien eu de fait. On est très contents", constatait avec joie, Maurice, le président, qui découvrait le résultat des travaux effectués dans ce local dédié aux jeux de cartes après avoir tapé les boules qui va bientôt être équipée d'un chauffage. "Je suis bientôt retraité, je vais m'y inscrire", a plaisanté le préfet.

Aïcha, chef de chantier à Présence 30, a pu échanger avec le préfet, Didier Lauga (Photo Corentin Corger)

Sur cet immense complexe sportif nîmois, il y a de quoi faire pour remettre un coup de neuf. "C'est une vraie plus-value pour la ville de Nîmes. On veut faire perdurer ce partenariat", confie Hervé Giorgi, chef de service à la direction des sports. Avec un constat partagé par tous les acteurs : quand un espace est rénové par les jeunes du quartier, il n'est plus dégradé.

"Leurs actes restent dans le temps. Ce sont des choses valorisantes pour eux. Ils sont fiers", assure Aïcha, chef de chantier à Présence 30. Outre aux jeunes des quartiers nés à Nîmes, cette initiative bénéficie également à des personnes issues de l'immigration arrivées depuis peu en France notamment des Afghans ou encore des Marocains comme Hicham, âgé de 23 ans.

"J'ai pris beaucoup d'expérience et je souhaite trouver du travail dans le domaine du transport ou de la logistique", explique le jeune homme. Des parcours de vie totalement différents qui créent forcément du lien. "Certains se sont pris une claque en voyant par quoi étaient passés ces jeunes. Ce mélange a eu un vrai impact sur eux", se réjouit Aïcha. Une femme devenue en quelque sorte "la maman" de ces jeunes avec qui elle garde toujours une relation : "Ils arrivent au début tout recroquevillés et repartent redressés en ayant repris confiance et en ayant la patate." Une fierté de voir son travail reconnu par les autorités même si pour elle la plus belle des récompenses intervient lorsqu'un de ses protégés parvient à ses fins.

Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité