Faits Divers

NÎMES Opération de la police à Pissevin, descente dans une épicerie illégale

Photo d'illustration

Une descente de la police nationale a été organisée lundi à partir de 16h au quartier de Pissevin à Nîmes, à hauteur de plusieurs points de deal.

42 policiers de la direction départementale de la sécurité publique du Gard, aidés de six policiers municipaux, et d'une compagnie de CRS étaient dans le dispositif à hauteur des galeries Wagner et Sand.

"Les forces de l'ordre ont procédé au contrôle de 52 personnes et de deux commerces. Des visites et des fouilles dans les communs d'immeuble avec l'intervention des chiens spécialisés en recherche de stupéfiants et d'armes et de munitions. Sécurisation des bus et des voyageurs en appui des contrôleurs Tango Transdev", résume ce matin la police nationale du département dirigée par le commissaire Jean-Pierre Sola. "Une personne a été interpellée pour outrage, rébellion et port d'arme prohibé (une bombe lacrymogène, NDLR). Une procédure judiciaire a été ouverte pour vente illégale de tabac et d'alcool à l'encontre d'une épicerie. Huit personnes ont été verbalisées pour non port du masque", selon le bilan de la police. Une procédure administrative est en cours concernant un commerce, qui n'aurait aucun papier réglementaire pour ouvrir ses portes.

 

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité