ActualitésSports GardUSAM

USAM Les Nîmois à l’épreuve du mur de Berlin

tesio
Acquevillo et les Nîmois auront fort à faire ce soir (Photo Anthony Maurin)

Face au leader invaincu de la poule, les Nîmois vont tenter de créer l’exploit de s’imposer dans la capitale allemande. Mais contre un des favoris de la compétition, la tâche des Gardois s’annonce compliquée.

Trois matches et trois défaites. C’est le bilan historique de l’USAM outre-Rhin et Allemagne a souvent rimée avec naufrage. En décembre 1988, les Nîmois avaient été corrigés 23-13 en 8e aller de la Coupe des Champions, et le match nul du retour 25-25 signait la fin du l’aventure européenne. La saison suivante, les coéquipiers d’Alain Portes s’inclinaient lourdement 24-15 à Grosswallstadt puis 19-18 au retour à Pablo-Neruda. Là encore les Allemands éliminaient l’USAM mais cette fois en Coupe des Coupes. Plus près de nous, la saison dernière, les coéquipiers de Julien Rebichon étaient battus à Rhein-Neckar 32-31 (le 9 février 2020) à cause d’un but encaissé à la dernière seconde.

« C’est du très haut niveau international, ce qui se fait de mieux »

Ce n’est pas pour cela que ça ne marchera pas ce soir, mais ça traduit les difficultés rencontrées par la Green team en terre teutonne. Cette fois, une défaite en Allemagne, chez le leader invaincu de la poule, n’hypothéquerait pas les chances nîmoises dans la compétition, mais une victoire permettrait aux Nîmois de prendre la tête du groupe. Ce choc entre les deux premiers de la poule, sera l'occasion pour l'USAM de se mesurer à un adversaire de choix et un des gros morceaux de la Ligue européenne.

Pour Franck Maurice, le favori sera forcément Berlin : « C’est une équipe qui joue le titre en Allemagne et ils ont gagné deux fois la coupe EHF. C’est du très haut niveau international, ce qui se fait de mieux avec des joueurs internationaux confirmés. C’est aussi d’une dimension physique supérieure à ce que l’on a connu la saison dernière à Rhein-Neckar. » Pas question, pour autant, d’attaquer la rencontre en victime consentante et l’entraîneur de l’USAM a déjà son idée sur la façon avec laquelle il faudra affronter les Allemands : « On ne les aura pas en fonçant dans le mur. Il faudra miser sur la vitesse et l’agressivité. Être patient et irrévérencieux. »

Les Nîmois ont quitté le Gard ce matin, après s’être soumis, sur le parking du Parnasse, à des test covid qui se sont tous révélés négatifs. C’est en avion, via Marseille et Paris que la délégation gardoise a rejoint la capitale allemande. Pour cette rencontre, le groupe qui s’est incliné vendredi contre Chambéry au Parnasse, a été reconduit.

Desbonnet, Gouaze ; Derisbourg, Gallego, Rebichon , Nyateu, Joblon, Gibernon, Tesio , Tobie, Acquevillo, Hesham, Vincent, Sanad,  Salou et Dupuy. Le match débutera à 18h45.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité