ActualitésEconomie

CHUSCLAN Orano Melox : mouvement de grève suspendu, négociations en cours

Du 11 au 17 février, un mouvement de grève des salariés a bloqué la production de l'entreprise Orano Melox. (photo Gilles Noirez)

Depuis le jeudi 11 février, un mouvement de grève des salariés a mis complètement à l'arrêt la production de l'entreprise Orano Melox, située à Chusclan. L'action a finalement été suspendue ce mercredi après-midi.

Des négociations entre les organisations syndicales et la direction sont encore en cours ce jeudi après-midi sur le nouvel accord d'intéressement. Mais de quoi cette grève est-elle partie ? Depuis 2019, les sites de Melox et de La Hague (Manche) sont regroupées en une entité juridique : Orano R. "Orano R a attaqué les NAO (négociations annuelles obligatoires, NDLR). Nous, CGT, on a consulté nos adhérents qui ne sont pas satisfaits", explique Gilles Noirez, délégué syndical CGT.

Parmi les revendications du syndicat : un talon de 40€ sur la fiche de paie pour arrêter de creuser le fossé entre "les plus bas et les plus hauts salaires". La direction refuse, le piquet de grève commence. Le jeudi 11 février, les salariés bravent le froid et manifestent devant Orano Melox. L'intersyndicale réclame également une prime de 1 500 €, compensant "l'intéressement qu'on n'a pas perçu cette année", précise Gilles Noirez. Ce qui sera aussi refusé.

Pour la direction, "les choses avancent, un dialogue est enclenché"

Le délégué syndical déplore d'être face "à une direction obtuse qui n'a rien voulu lâcher". Finalement le mouvement de grève est suspendu pour ne pas pénaliser trop les salariés bien que beaucoup d'entre eux "ne se sentent plus écoutés", lâche Gilles Noirez. Des négociations sont en cours avec la direction cet après-midi pour rehausser le nouvel accord d'intéressement de 4% à 6% de la masse salariale, avec un versement possible en juin.

Dans un mail, Patrick Lescure, secrétaire de l'Union locale CGT du Gard rhodanien, considère que "la direction doit ouvrir de réelles négociations en tenant compte des revendications majoritairement exprimées par les salariés d'Orano Melox." L'union locale CGT avait même demandé au député, Anthony Cellier, d'agir auprès des plus hautes sphères gouvernementales. Contactée par Objectif Gard, l'entreprise Orano Melox indique que "les choses avancent, un dialogue est enclenché et beaucoup de suggestions ont été prises en compte par la direction".

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité