Actualités

NÎMES La classe passerelle d’Albert-Camus : une voie pour les oubliés de Parcoursup’

La classe passerelle prépa BTS est un dispositif unique pour les oubliés de Parcoursup’.

Les étudiants de la classe passerelle (Photo Corentin Corger)

Depuis trois ans, le lycée Albert-Camus de Nîmes a mis en place une classe passerelle qui donne l'opportunité aux étudiants non admis dans l'enseignement supérieur de poursuivre malgré tout leurs études. Cette année ils ont également donner de leur temps à une association, ce vendredi matin c'était l'heure de la restitution des dossiers. 

" Tous les ans, de jeunes bacheliers restent à la porte de l’enseignement supérieur, note Hélène Ghesquière, proviseure du lycée Albert-Camus. Parce qu’ils n’ont pas forcément trouvé le bon cursus ou qu’ils n’ont pas le niveau requis, ils se retrouvent sans solution d’avenir. Face à ce constat d’échec, un dispositif a été mis en place dans certains établissements : la classe passerelle. "

Depuis 2018, le lycée Albert-Camus de Nîmes accueille chaque année dans la classe passerelle des diplômés de bacs professionnels ou technologiques en panne dans leur orientation. Véritable trait d’union entre les années lycée et l’enseignement post-bac, ce dispositif encore rare a pour ambition de leur apporter une remise à niveau dans des disciplines essentielles pour, à terme, raccrocher le wagon des études supérieures.

Grâce à de petits effectifs et à un tutorat personnalisé, les étudiants bénéficient d’un parcours sécurisé pour intégrer l’année suivante, parfois même en cours d’année, une formation en enseignement supérieur, le plus souvent en STS (section de techniciens supérieurs).

Nouveauté de la promotion 2020/21 à Camus, pour la première fois, une alternance a été mise en place avec treize associations qui accueillent les étudiants une fois par semaine. Durant cette immersion, les jeunes réalisent des missions qui leur permettent d’acquérir et/ou de renforcer leurs compétences professionnelles.

L'alternance comme levier supplémentaire

À travers ce partenariat, les étudiants sont sensibilisés à l’éducation populaire, l’économie sociale et solidaire, l’animation culturelle, la solidarité intergénérationnelle ou de l’action sociale. Cet aspect de la formation doit aussi contribuer à leur épanouissement personnel, à leur formation citoyenne afin de mieux les guider vers le choix d’un parcours d’étude et à leur orientation vers un milieu professionnel.

Il s’agit d’un processus unique dans l’académie. Ce jeudi 4 mars les étudiants de la classe passerelle BTS ainsi que tous les professionnels et associations qui les entourent se sont prêtés au jeu d'une présentation devant un jury composé de responsables associatifs et de professeurs de l'Éducation nationale.

Ainsi, ils ont parlé des actions qu'il mènent depuis le début de l'année scolaire avec 12 associations du département comme du développement de la revue Photoloft de Negpos, du lâcher de livres pour l'association Voyages Culturels, ou encore de l'animation de Noël pour la MAS (Maison de l'accompagnement scolaire de Valdegour)...

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité