Actualités

GARD Première relève pour les sapeurs-pompiers en renfort sanitaire à Mayotte

(SDIS 30)
Ce lundi 8 mars, 13 sapeurs-pompiers gardois sont partis à Mayotte, relever la première équipe mobilisée sur place. Le département d'outre-mer connaît une recrudescence de cas de covid-19 depuis mi-janvier. (SDIS 30)

Ce lundi 8 mars, 22 personnels, dont 13 sapeurs-pompiers du Gard, sont partis relever la première équipe mobilisée à Mayotte. Le département d'outre-mer connaît depuis mi-janvier une recrudescence de cas de covid-19.

Face à cette situation, le préfet A. Thirion, directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises, a décidé de projeter des modules de l’ESCRIM (Élément de sécurité civile rapide d'intervention médicale) dans les locaux de l'hôpital en construction sur la commune de Pamandzi.

Trente-cinq personnels sont ainsi arrivés sur place le 24 février (dont un médecin chef, quatre médecins urgentistes, un anesthésiste, un pharmacien, des infirmiers, des auxiliaires de soins, membres des SDIS 30, 13, 14, 68, 69, 74 et de l'unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile, plus de 11 tonnes d'équipement médical).

La mission consiste à ouvrir une unité de soins d'urgence dans les locaux tout juste achevés du centre médical Martial-Henry à Pamandzi et participer à la coordination des "Evasans" (Évacuations sanitaires). (photo SDIS 30)

Une relève de 22 personnels est donc en cours pour soulager sur place les équipes du centre hospitalier de Petite-Terre. La mission consiste à ouvrir une unité de soins d'urgence dans les locaux tout juste achevés du centre médical Martial-Henry à Pamandzi et participer à la coordination des "Evasans" (Évacuations sanitaires).

Le matériel a rapidement été installé dans l'hôpital pour une ouverture dès le 26 février 24h/24 en raison de la fermeture du dispensaire local, avec un transfert immédiat des malades du dispensaire. Le personnel de l’ESCRIM a dû faire preuve d’une grande adaptabilité, notamment pour assimiler et utiliser le système informatique médical du CH en présence des patients.

Dès les premiers jours de fonctionnement, il s’est avéré que l’activité de pédiatrie est prédominante. Un "SMUR (*) ESCRIM" a également été mis en place pour assurer un service supplémentaire à la population locale.

* Service mobile d’urgence et de réanimation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité