Actualités

GARD Créer des animations autour du jeu vidéo dans les petites communes, le projet de Pierre

Pierre Ratier fier d'afficher son appartenance à la cité des Antonin (Photo Corentin Corger)
Le Nîmois Pierre Ratier vient d'être embauché par la société Stakrn Agency, une des principales en France en ce qui concerne la création d'événements, l'accompagnement de marques et de joueurs professionnels dans le domaine de l'e-sport. Ce dernier s'est donné pour mission de créer des animations autour du jeu vidéo dans les petites communes gardoises. 
Nîmois, Pierre Ratier a été pendant 19 ans comptable chez le concessionnaire Toyota à Nîmes. En 2018, en parallèle de son activité, il s’est lancé en tant qu’auto-entrepreneur pour accompagner les joueurs de e-sport. Un secteur dans lequel il s’investit désormais pleinement depuis qu’il a intégré Stakrn Agency. Cette start-up basée à Montpellier conseille aussi des joueurs professionnels de e-sport mais elle a également un rôle de consultant auprès de marques et participe à la conception d’événements.
Il s’agit d’une des principales sociétés d’affaires dans l’e-sport. Son activité s’étend sur tout le territoire national et même à l’étranger (Europe, Amérique du Nord et Asie). Fraîchement recruté le 1er février dernier, Pierre veut faire davantage connaître les rouages du monde des jeux vidéos notamment auprès des collectivités locales. "Les maires des petites communes savent que le jeu vidéo a le vent en poupe. Nous on peut proposer des animations autour de l’e-sport mais aussi des conférences par exemple pour aider des parents souvent démunis face à des enfants qui sont dans une pratique extrême."
Le jeu vidéo est d’ailleurs devenu le premier bien culturel au monde. Le chiffre d’affaires annuel de cette industrie dépasse désormais celle du cinéma ou encore de la musique. Tout le monde a maintenant une console ou un PC à la maison et comme le soulève notre interlocuteur, certains jeunes utilisateurs y passent beaucoup trop d’heures. "Stakrn Agency veut être le fusible entre le jeu vidéo et les petits villages où il est parfois mal perçu et dont les maires n’ont pas les outils", résume Pierre qui imagine des témoignages de joueurs professionnels ou encore de se servir de ce support pour établir des programmes éducatifs.

"On peut imaginer un tournoi où le boucher viendrait jouer contre le boulanger"

Les possibilités sont larges pour créer des événements et rassembler des habitants, surtout les enfants, à travers un outil qui attire de plus en plus. Ce service que propose Pierre est encore nouveau et donc les communes sont encore réticentes à franchir le pas. S’il a eu des contacts dans d’autres départements pour initier des projets, dans le Gard c'est encore calme mais ce n'est que le début. "Nous on propose un projet clé en main en fonction des contraintes budgétaires et logistiques mais le but est aussi d’intégrer les associations locales de jeux vidéos et les acteurs économiques d’un territoire. On peut imaginer un tournoi où le boucher viendrait jouer contre le boulanger", explique ce Gardois âgé de 40 ans.
Pierre espère pouvoir organiser une journée à Rodilhan, le village où il réside. Et si la crise sanitaire limite les rassemblements, Stakrn Agency réfléchit à des événements en extérieur. L’avantage du jeu vidéo est aussi de pouvoir mettre en place des tournois en ligne. "On s'est aussi s'adapter par rapport à la crise", conclut Pierre qui souhaite démocratiser une discipline souvent cantonnée aux ados dans leurs chambres.
Plus d'informations sur : stakrn-agency.com

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité