A la uneActualitésPolitique

RÉGIONALES Carole Delga choisit la santé pour démarrer sa campagne

La présidente sortante de la Région Carole Delga, entourée de l'élu régional Michel Boussaton et du candidat Vincent Bounes, ce vendredi à Toulouse (Photo : DR)
La présidente sortante de la Région Carole Delga, entourée de l'élu régional Michel Boussaton et du candidat Vincent Bounes, ce vendredi à Toulouse (Photo : DR)

La présidente sortante PS de la Région Carole Delga a présenté les premières mesures du programme qu’elle défendra avec sa liste l’Occitanie en commun à l’occasion de la prochaine élection régionale du mois de juin. En pleine crise sanitaire, elle a choisi de parler de santé, avec une mesure phare : « ma santé à 15 minutes. » 

« Il est emblématique de commencer par la santé, qui est la première préoccupation de nos concitoyens », affirme la candidate, entourée de l’élu référent santé sortant, Michel Boussaton, et de celui qu’elle a choisi pour lui succéder si elle est réélue, le patron du SAMU de Toulouse Vincent Bounes, 45 ans. Le Tarnais d’origine sera même le numéro deux de sa liste en Haute-Garonne. 

La santé ne fait pas partie des compétences principales de la Région. « Mais le rôle de la Région peut évoluer, jusqu’à aujourd’hui on ne peut pas investir dans certains domaines, mais il y a le projet de loi ‘4D’ qui prévoit des expérimentations, nous voulons profiter de ces nouvelles possibilités pour donner une dimension forte à la santé », avance la présidente-candidate. 

Le premier sujet, le plus prégnant dans une région aussi gigantesque que rurale, est de « faciliter l’accès au soin, nous avons de grandes inégalités d’accès au soin territoriales et sociales », estime Carole Delga. La candidate porte une proposition, baptisée « ma santé à 15 minutes », dans laquelle on retrouve la création d’une structure régionale, en partenariat avec l’ARS et la CPAM, « pour recruter 200 médecins salariés et infirmiers de pratique avancée afin de les mettre à disposition des maisons de santé que nous soutenons déjà fortement », présente-t-elle. Et ce dans 47 territoires ruraux et urbains en difficultés d’ores et déjà fléchés. 

Par ailleurs, ces maisons de santé, Carole Delga veut en construire ou en agrandir 150. Côté formation, la candidate propose d’augmenter le nombre de places en formation paramédicale, avec pour objectif « 3 000 apprenants supplémentaires d’ici 2026 », précise-t-elle. Il est également question de participer à l’émergence des communautés professionnelles territoriales de santé entre professionnels, « pour avoir une prise en charge globale des personnes. » 

900 millions d’euros pour la santé sur le mandat

Le programme santé de la candidate compte également un volet prévention, avec notamment une idée dont Vincent Bounes revendique la paternité : une journée d’appel de formation aux premiers secours pour chaque jeune de la Région. « On parle très peu des morts subites, pourtant elles tuent autant que le covid chaque année, pose le chef du SAMU toulousain. Chacun peut s’impliquer, nous allons généraliser cette formation pour que les jeunes qu’on forme puissent un jour sauver une vie. » 

La candidate veut également un « parcours forme » dans chaque bourg-centre dans le cadre de la contractualisation avec les communes, un soutien à l’investissement dans les centres thermaux et plus de bio dans les assiettes des lycéens. « Aujourd’hui nous sommes à 40 % de bio local dans les cantines des lycées, nous allons monter à 75 % », avance Carole Delga. La candidate affirme qu’une meilleure structuration de la filière permet désormais cet objectif. 

Carole Delga veut également faire évoluer la loi en se portant volontaire pour expérimenter de nouveaux champs d’action pour la Région. « Que la région puisse investir dans les centres hospitaliers », par exemple, mais pas que. la Région veut également avoir « une place active » au sein de l’ARS, ou encore l’élaboration d’un Plan régional de la santé. « Le ministère de la Santé est un des plus centralisés, il y a une déconnexion totale du terrain », estime-t-elle. Pour cette partie du programme, c’est plus le législateur que la candidate qui aura la main. 

La santé, c’est aussi l’environnement, avec un budget participatif pour valoriser les projets « en faveur du zéro phyto, zéro perturbateurs endocriniens et zéro plastique », souligne-t-elle. La candidate veut aussi renforcer le soutien à la mesure de la qualité de l’air, « et nous mettrons des capteurs dans les 225 lycées publics et 150 lycées privés de la Région », précise-t-elle. 

Enfin, la Région, « qui est la première de France en pourcentage de son PIB consacré à la recherche », s’enorgueillit Carole Delga, devra accentuer son soutien à la recherche « sur les questions du bien-vieillir et la recherche sur le cancer » et oeuvrer pour relocaliser la production d’équipements sanitaires. 

Autant de propositions qualifiées de « réalistes » par Carole Delga, qui précise qu’elles seront encore enrichies par les contributions déposées sur le site internet de sa liste. Pour les financer, la candidate prévoit de mettre 150 millions d’euros par an sur la table pour la santé, soit 900 millions d’euros sur le mandat. Par rapport au mandat qui s’achève, la candidate précise que cela représente « une augmentation de 50 % de ce budget. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi : 

Carole Delga s’est dite favorable à la dissolution du mouvement d’extrême-droite Action française, dont des militants ont fait irruption jeudi en plein conseil régional. « Tous ces groupuscules d’extrême-droite qui ne respectent pas le processus démocratique n’ont rien à faire dans une république », a-t-elle estimé.  

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité