A la uneActualitésSociété

FAIT DU SOIR L’insertion pour désenclaver un quartier

Le job dating organisé au centre culture André Malraux au Chemin Bas d'Avignon (Photo Anthony Maurin).
Le job dating organisé au centre culture André6Malraux au Chemin Bas d'Avignon (Photo Anthony Maurin).

En partenariat avec les centres sociaux Jean-Paulhan et André-Malraux, la Mission locale jeunes de Nîmes métropole et divers acteurs du monde de l’emploi, l’Agglo organisait un job dating dans les quartiers Mas de Mingue et Chemin-Bas d’Avignon, à Nîmes.

Une démarche qui s’inscrit dans les engagements pris par Nîmes métropole de réserver une partie des emplois du chantier de la ligne T2 du TCSP aux habitants éloignés de l'emploi ou en insertion des quartiers concernés.

Ouvriers routiers "voirie, réseaux, divers", maçons, coffreurs-bancheurs, ouvriers paysagistes, gardiennage, entretien, administratif… Les profils recherchés par les entreprises travaillant sur le chantier sont multiples ! Et non exhaustif car d’autres profils peuvent émerger au fil du chantier en fonction de des besoins.

Au total, les travaux de la T2 vont générer des emplois d’insertion sur les douze premiers mois, de juin 2021 à décembre 2022, dans les domaines du BTP (bâtiments et travaux publics, voirie, réseaux, génie civil, aménagements urbains, démolitions, espaces verts…).

Ces postes sont destinés à des emplois d’insertion, Nîmes métropole étant tenue, dans le cadre de ses marchés publics, de réserver une partie des heures de travail liées aux chantiers de la ligne T2 à des personnes éloignées de l’emploi dans les quartiers Chemin-Bas d’Avignon et Mas de Mingue, à Nîmes.

Un partenariat Ville/Agglo

Une opération partenariale entre la Ville et l’Agglomération dont se réjouit Jean-Marc Campello, vice-président de Nîmes métropole délégué aux Mobilités et Infrastructures, également conseiller municipal de la ville de Nîmes. " Les deux collectivités sont fortement engagées dans les programmes de requalification urbaine des quartiers Pissevin-Valdegour, Chemin-Bas d’Avignon et Mas de Mingue. Les travaux de BTP importants à venir sur les dix prochaines années vont favoriser la mise en place d’actions fortes et visibles au sein de ces quartiers, bientôt traversés par le Tram’bus, pour toucher un public en demande et concerné par l’insertion. "

Une initiative saluée par Eddy Valadier, vice-président de Nîmes métropole, délégué à la Formation et à l’Insertion, qui rappelle que les objectifs de cette campagne sont multiples. " Il s’agit de toucher un large public de candidats intéressés par l’intégration dans un parcours d’insertion professionnelle, de faire découvrir les métiers des travaux publics et de présenter les capacités de recrutement du chantier de Tram’bus T2.

" Nous allons créer de l’emploi par la réalisation de ce chantier et je tiens, en partenariat avec les entreprises, à ce que les jeunes de nos quartiers nîmois les plus éloignés du monde du travail puissent en bénéficier, en œuvrant au profit de leur quartier ", précise enfin François Courdil, adjoint au maire, délégué à la Politique de la ville et aux Centres sociaux de Nîmes, également président du conseil de quartier Grézan-Chemin-Bas d’Avignon.

Une mise en service au deuxième semestre 2020

Initiateur du dispositif avec Jean-Marc Campello, il rappelle que " nos centres sociaux sont des lieux-ressources identifiés par la jeunesse comme des repères d’insertion professionnelle et sociale, par leur ancrage dans nos quartiers du Mas de Mingue et du Chemin-Bas d’Avignon. Accueillis dans les centres sociaux par des agents compétents, ces jeunes vont pouvoir être orientés et pris en charge afin de bâtir un véritable projet professionnel par des formations concrètes, au contact des entreprises, avec de vraies chances de réussite ".

Une vision partagée par Marc Taulelle, élu communautaire et adjoint au maire de Nîmes délégué à la Construction et à la rénovation énergétique des bâtiments, président du conseil de quartier Mas de Mingue-Courbessac, qui salue de son côté, " une excellente démarche qui s’adresse à une jeunesse nombreuse et en demande d’emploi. Cela permet de redonner à ces quartiers de la dignité, tant sur le plan humain que citoyen ".

Le tracé du deuxième tronçon de la ligne T2 et son chantier vont de la gare centrale Feuchères à la Smac Paloma. Il passe par les quartiers Chemin-Bas d’Avignon (avenue Bir Hakeim, Rues Jean-Moulin et Felix-Éboué, Pont de Justice) et Mas de Mingue (Route de Courbessac).

Les travaux s'étaleront de juin 2021 à décembre 2022, avec une mise en service de la ligne début du deuxième semestre 2022. En tout, ce sont six marchés clausés en insertion professionnelle qui représentent un minima de 19 900 heures d’insertion à réaliser ; soit un recrutement prévisionnel de huit ETP (équivalent temps plein).

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité