A la uneActualitésSociété

FAIT DU SOIR Pâques, vous avez dit Pâques ? Que fête-t-on vraiment ?

Lors de la célébration des rameaux, la semaine dernière à la cathédrale de NÎMES Avec à droite, le père Luc Mellet (Photo Anthony Maurin).
Sur le toit de la cathédrale de Nîmes, Luc Mellet (Photo Anthony Maurin).

Le week-end pascal s'allonge jusqu'à ce lundi de Pâques. C'est toujours la plus grande fête chrétienne mais que fête-ton à Pâques, cette fête de la Passion et de la Résurrection qui est devenue celle du chocolat ? Pour nous l'expliquer, le père Luc Mellet répond à nos questionnements.

Nous sortons d'une séquence forte, que signifient les rameaux et la semaine sainte ?

Les chrétiens fêtent chaque année le coeur de la foi. Le dimanche des Rameaux, c'est l'entrée triomphale du Christ dans Jérusalem acclamé par la foule. Quelques jours après, c'est le jeudi saint. La réunion des apôtres pour un repas pascal spécial qui relève de la religion juive. C'est la première eucharistie, le premier don de sa vie à ses disciples. Nous le faisons encore aujourd'hui. Après le repas du soir, c'est la prière au jardin des oliviers où Jésus sera trahi par Judas et arrêté par les gardes de Jérusalem. Il passera ensuite devant le jugement religieux du sanhédrin comme quelqu'un qui se prend pour Dieu. Les juifs ne le reconnaissent pas et le condamnent en tant que blasphémateur. On l'amène jusqu'au gouverneur civil, Pilate, qui ne trouve rien à lui reprocher mais comme la foule demande sa mort, Pilate l'accepte. Nous célébrons alors le vendredi saint. C'en suit le récit de la Passion, le chemin de croix... C'est une démarche du Christ condamné qui porte sa croix. Il est ensuite crucifié à 9h du matin et rend son âme à Dieu sur sa croix à 15h. Le soir, on évoque tout cela mais cette année c'est un peu différent à cause du couvre-feu ! En tout cas La Croix est la clé qui ouvre le salut à Dieu. C'est le signe de sa victoire, la mort a été prise au piège de l'humanité du Christ. Le Père va ressusciter son fils, c'est le mystère de la résurrection qui arrive. Le dimanche, troisième jour, au petit matin est quand les femmes vont au tombeau pour embaumer le Christ, elles découvrent qu'il a disparu. Nul n'en est témoin mais le tombeau est vide. Pierre et Jean vont vérifier cela et les anges leur disent qu'il les attend en Galilée. La Galilée, c'est l'ouverture vers toutes les nations. Nous célébrons aussi le pardon.

Comment les premiers chrétiens célébraient-ils cette commémoration ?

Tout était célébré à l'identique. Nous faisons les mêmes gestes, lisons les mêmes lectures depuis des siècles et plus encore. Dès le troisième siècle de notre ère, nous avons ajouté la lecture de la Passion lors des Rameaux car habituellement on la lisait le vendredi soir, les gens travaillaient ou avaient du mal à se déplacer car tout se faisait à pied. Il fallait qu'on entende au moins une fois par an ces mots ! En fait, ces célébrations ont réellement gardé toute leur force en près de 2 000 ans. Et ce rythme est lui aussi attesté. Même au quatrième siècle en Gaule ! Mais à Rome, naturellement, tout cela a débuté plus tôt, dès le deuxième siècle les chrétiens célébraient Pâques.

Quelle est la différence entre le dimanche et le lundi de Pâques ?

La Semaine Sainte est une semaine très dense avec beaucoup de célébrations. Tout cela se termine le dimanche de Pâques et le lundi, est le jour de notre repos après ce week-end chargé. Un peu comme pour Pentecôte, le lundi doit servir à se retrouver en famille pour l'omelette pascale par exemple ! Pourquoi une omelette ? Pendant le carême on ne mangeait pas d'oeuf mais les poules continuer à pondre. Il ne fallait pas jeter cette nourriture alors en faire une omelette permettait de se réunir autour d'un bon repas.

Pourquoi le chocolat est-il devenu si important pour ces fêtes ? Pourquoi la friture, les oeufs, les cloches ou les lapins de Pâques ?

Le chocolat est un bien précieux et agréable, une gâterie. Pâques, c'est aussi la fête de la vie, on se fait des cadeaux, on se reçoit, un peu comme à Noël. La friture en chocolat que l'on retrouve partout vient du symbole des premiers chrétiens, le poisson. Dans les premiers siècles du christianisme, les chrétiens ont peu être persécuté et pour éviter de se faire remarquer ils traçaient des poissons sur leur porte ou leur encadrement pour signifier leur croyance. En grec, l'anglais commercial de l'époque, poisson se disait " Ichthus " et l'acronyme de ce mot donne : " Jésus Christ le Fils de Dieu notre Sauveur. " De plus, la forme du poisson est facile à tracer, les baptêmes se faisaient dans l'eau des rivières et les chrétiens ne sont en fait que les petits poissons qui suivent le plus grand qui est le Christ. C'est ainsi depuis le troisième siècle. L'oeuf, lui, c'est une autre tradition. C'est le symbole du repas de Pâques et c'est aussi le symbole de la trinité. À l'intérieur, tout est plein, comme la foi qui remplit notre vie. Les cloches, elles, sont arrivées plus tardivement, on les sonnait le jeudi puis elles étaient condamnées au silence en signe de deuil. On disait qu'elles étaient parties à Rome. Enfin, concernant les lapins, c'est Allemand et Alsacien et cela n'a rien d'antique !

Un dernier mot à dire aux gardois en cette fin de Semaine Sainte ?

Pâques est une résurrection sur tout ce qui nous enferme, c'est une espérance pour une étape nouvelle de nos vies. C'est aussi le début ut du printemps, le don du Christ et de sa vie par amour. Suivons-le et faisons de nos vies un don pour les autres? Pâques, c'est vraiment le don, la victoire du don gracieux.

Lors de la célébration des rameaux, la semaine dernière à la cathédrale de NÎMES Avec à droite, le père Luc Mellet (Photo Anthony Maurin).

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité