Actualités

ALÈS Un nouvel établissement pour « augmenter l’offre de formation post-bac » en Cévennes

Bilel El Atlati (au centre de la photo) sera directeur de l'établissement. (Photo DR)
Bilel El Atlati (au centre de la photo) sera directeur de l'établissement. (Photo DR)

Trois enseignants du lycée professionnel privé cévenol d'Alès s'apprêtent à augmenter l'offre étudiante sur le bassin alésien en lançant, dès la rentrée prochaine, le CFA Cévennes Formation.

Parce qu'elles ne supportaient plus de voir "fuir vers Nîmes ou Montpellier" leurs élèves du lycée professionnel privé cévenol, deux enseignantes ont monté un tout nouveau centre de formation des apprentis (CFA) qui ouvrira ses portes dès la rentrée prochaine. Bilel El Atlati, lui-même enseignant du lycée, sera le directeur de cet établissement qui "est une entité totalement différente du Lep cévenol" bien qu'il en occupe une partie des locaux.

"La base c'est aussi de pouvoir continuer à suivre nos élèves. C'est la continuité de la formation qu'ils ont suivie pendant trois ans", apprécie Christine Cébelieu, co-fondatrice du projet, qui occupera la fonction de responsable administrative et financière. Alors que les travaux s'apprêtent à débuter d'un jour à l'autre, Virginie Ruel, qui sera chargée de la communication, sait déjà qu'une classe du lycée sera transformée en open space au sein duquel élèves et professeurs se côtoieront.

"Par rapport à un CFA classique, on a une autre vision puisqu'on ne fait rentrer chez nous que des élèves qui ont déjà signé un contrat d'apprentissage avec une entreprise", prévient celle qui a co-fondé le projet avec Christine Cébelieu. Et d'ajouter : "Chez nous, il n'y a ni frais d'inscription, ni frais de formation, on y tient vraiment !" L'établissement aura d'ailleurs un fonctionnement associatif avec un bureau dont ne feront pas partie les deux fondatrices qui préserveront leur statut de salariée.

Deux jours à l'école, trois en entreprise

Pour ses débuts en septembre prochain, le CFA Cévennes Formation, qui veut faire dans le "qualitatif", n'ouvrira qu'une seule section : un brevet de technicien supérieur (BTS) management commercial opérationnel (MCO). Seuls 20 élèves triés sur le volet y auront accès. Une volonté de la direction qui entend mettre la réussite des étudiants au cœur de sa démarche. Dans cette optique, un "job dating" sera organisé dans l'enceinte du bâtiment, sur rendez-vous, le 26 mai prochain. "Le but c'est que nos entreprises partenaires puissent identifier le profil de l'élève qui pourra leur correspondre. Ce n'est pas une sélection au petit bonheur la chance", assure Virginie Ruel.

Les étudiants admis pour le lancement de cette première filière qui en appelle d'autres se verront offrir un ordinateur dès leur arrivée et pourront bénéficier d'une prime de 500 euros destinée à financer leur permis de conduire, car "pour être actif il faut être mobile", veut croire la future responsable de la communication. Les élèves, qui auront cours le mercredi et le jeudi, passeront le reste de la semaine avec leur employeur. "C'est le format convenant le mieux aux entreprises qui ont surtout besoin de renfort pour préparer les commandes en début de semaine, puis en fin de semaine pour faire face au pic de clientèle", analyse Christine Cébelieu.

Corentin Migoule

Les étudiants souhaitant postuler sont invités à adresser CV et lettre de motivation, ainsi que leurs deux derniers bulletins scolaires à contact@cevennes-formation.com

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité