A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Nîmes enchaîne à Dunkerque et met la pression sur Aix

L'Égyptien Sanad a retrouvé de l'efficacité devant le but (Photo Lisa Castres/USAM)

Dans ce match en retard de la 7e journée de Lidl Starligue, l'USAM a réussi l'essentiel en s'imposant 23-21 à Dunkerque au terme d'un match d'une faible intensité. Grâce à ce deuxième succès d'affilée à l'extérieur, Nîmes revient à un point du Top 5. De bon augure avant le choc face à Aix, vendredi.

C'est à nouveau sans arrière droit de métier que Nîmes débute cette partie en l'absence de Tobie. Comme lors du large succès de vendredi face à Limoges (34-21) c'est encore Gallego qui dépanne, avec brio, à ce poste. Sur ce début de match, c'est surtout Acquevillo qui se met en évidence en marquant les quatre premiers buts nîmois. Depuis qu'il est international, le Martiniquais âgé de 32 ans a véritablement franchi un cap et est devenu indispensable à l'animation offensive usamiste.

Il faut attendre dix minutes de jeu avant de voir Nîmes prendre les devants (4-5, 10e). Comme en Haute-Vienne, la solidité gardoise fait totalement déjouer son adversaire qui reste muet pendant plus de 11 minutes. Les Dunkerquois échouent au tir et accumulent les pertes de balle. Les visiteurs en profitent donc pour leur passer un 5-0 et creuser l'écart. Le coach Patrick Cazal n'a pas d'autres choix que de poser un temps mort pour stopper l'hémorragie.

Trois buts d'avance à la pause

Et cette courte pause coupe l'élan des Gardois puisque ses hommes reviennent dans la partie. Dans un premier temps, le Cubain Taboada met fin à la disette. Puis la rentrée de Rahim, ancien usamiste de 2013 à 2015 et international algérien sous la houlette d'Alain Portes, s'avère payante (7-8, 18e). L'USDK peut aussi compter sur son dernier rempart Bellahcene qui réussit deux arrêts consécutifs devant Nyateu et Gallego. Après cinq minutes sans faire trembler les filets, Minel trouve la faille d'un tir croisé et précis.

Salou et les Nîmois ont réussi à percer la solide défense nordiste (Photo Lisa Castres/USAM)

Même s'il est peu en vue et que Paul fait son entrée lors du second acte, Desbonnet réalise un arrêt crucial sur penalty devant Marie-Joseph qui rate une balle d'égalisation à 9-9. Ce sont les Égyptiens qui permettent aux Nîmois de rentrer en tête à la mi-temps (11-14). Hesham fait mouche grâce à sa force de frappe à distance et Sanad conclut sur un but à la nîmoise après une relance très rapide de Desbonnet. La deuxième période démarre également sur un faible rythme avec peu de buts mais l'USAM conserve ses trois unités d'avance.

Nîmes jamais vraiment menacé

La supériorité des hommes de Franck Maurice n'est pas forcément flagrante mais ils ont plus efficaces dans le dernier geste malgré davantage de pertes de balle. D'une frappe chirurgicale du gauche, Kavticnik met un peu de spectacle dans cette partie. Le Slovène et ses coéquipiers parviennent à prendre cinq buts d'avance à 15 minutes du terme (15-20, 45e). Même si au tableau d'affichage Nîmes n'affole pas les compteurs, son buteur maison Sanad a repris du poil de la bête avec un 5/7, une statistique plus proche de ses standards.

Si défensivement, les Nordistes ont des atouts, ils confirment aussi leurs énormes lacunes en attaque. Ils ne marquent qu'un seul but en 13 minutes et à aucun moment ils ont montré des ressources pour revenir au score. Avec un Minel très actif en fin de partie, Nîmes s'impose finalement 23-21 au terme d'un match globalement maîtrisé. Avec ce deuxième succès d'affilée à l'extérieur, la Green team revient à un point du Top 5 et met la pression sur Aix, concurrent direct pour la qualification européenne, qu'elle affronte vendredi au Parnasse.

Corentin Corger 

Lidl Starligue. Match en retard 7e journée. Stades des Flandres. Dunkerque - USAM Nîmes Gard 21-23. (mi-temps : 11-14). Deux minutes à Dunkerque : Nagy (16e), Marie-Joseph (19e), Afgour (35e). Deux minutes à Nîmes : Salou (19e), Acquevillo (22e), Dupuy (40e), Rebichon (53e). 

Dunkerque : Bellahcene (10 arrêts sur 33 tirs dont 1/2 au pen), Hulot; Jurecic (1/2 au pen), Billant (2/3), Nagy (4/7), Cuni Morales (0/2), Taboada (5/9), Tossin, Pineiro, Martinez (1/1), Garain (1/3), Afgour (0/1), Rahim (0/1), Marie-Joseph (3/4 dont 0/1 au pen), Pelayo (4/6), Nyembo. Entraîneur : Patrick Cazal. 

USAM : Desbonnet (4 arrêts sur 16 tirs dont 1/2 au pen), Paul (2 arrêts sur 11 tirs); Gallego (1/4), Rebichon (0/1), Salou (2/2), Nyateu (2/5), Joblon, Dupuy, Tesio, Guigou (1/1 au pen), Kavticnik (1/3), Acquevillo (5/6), Minel (4/4), Hesham (2/3), Sanad (5/7 dont 0/1 au pen). Entraîneur : Franck Maurice.

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité