ActualitésPolitique

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Budget 2021 : cadre de vie et mobilités douces au cœur des investissements

Le conseil municipal de Villeneuve-lez-Avignon s'est tenu ce mercredi, à 16h, à la salle des Hauts de Villeneuve. À l'ordre du jour figurait le vote du budget primitif 2021. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Le conseil municipal de Villeneuve-lez-Avignon s'est tenu ce mercredi, à 16h, à la salle des Hauts de Villeneuve. À l'ordre du jour figurait le vote du budget primitif 2021. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce mercredi, c’était conseil municipal à Villeneuve-lez-Avignon, avec au menu le vote du budget. La séance a été exceptionnellement avancée à 16h, empêchant pas mal d’élus de se libérer. Au moins une quinzaine de procurations ont été enregistrées avant de débuter l’ordre du jour.

Lundi, le conseiller municipal d’opposition Morgan Buisson a d’ailleurs fait parvenir un communiqué amer pour expliquer qu’il ne pourrait pas se rendre au conseil à cause de son travail auprès d’enfants.

Au départ, l’horaire du conseil a été avancé pour permettre au public d’y assister sans être gêné par le couvre-feu. Sauf qu’entre temps, les restrictions sanitaires se sont durcies et il a été choisi d’organiser la séance à huis-clos pour éviter la propagation du virus… mais l’heure du conseil, elle, n’a pas été redécalée à plus tard.

« 16h, c’est une heure où beaucoup travaillent et certains élus d’opposition n’ont pas pu se dégager de leurs obligations professionnelles », insiste l’élue d’opposition Anne Daniel. « Peut-être seuls les retraités et les sans-emploi sont ciblés sur ces nouveaux horaires ? », ironise la conseillère de la minorité, Monique Novaretti.

Pascale Bories, maire de Villeneuve-lez-Avignon, avait au départ décidé d'avancer l'heure du conseil pour permettre au public d'y assister. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Elle a visiblement un peu tendu le bâton pour se faire battre... Car Pascale Bories n’a pas manqué de tacler : « J’entends mais quand on s’engage au service de la collectivité, on peut être conscient qu’à certains moments, il faut pouvoir prendre des dispositions. […] Les colistiers que vous évoquez ne peuvent pas se rendre à 16h à une séance plénière pour débattre du conseil municipal, ceux-là mêmes qui ont pu prendre sur leur temps professionnel pour aller tracter le jeudi matin sur le marché pour des raisons d’engagement politique. » C'est ball(eau).

Un investissement en hausse de 38 % par rapport à 2020

Pas sûr que les pendules aient été remises à l’heure, mais le conseil a continué par le fameux budget primitif 2021. C’est l’adjoint aux finances François Zanirato qui s’est plié à l’exercice de la présentation. On peut retenir que 17,3 millions seront consacrés au fonctionnement. Et aussi que les recettes d’investissements plafonnant à 8,8 millions d’euros permettront d’investir à hauteur de 4,35 millions cette année, soit une hausse de 38% par rapport à l’exercice 2020 : « La municipalité a un projet d’investissement ambitieux se déclinant autour de plusieurs thèmes : développer les mobilités douces et protéger notre cadre de vie, améliorer l’accueil des enfants en dehors du temps scolaire, participer à la réduction des incivilités… » Rien de nouveau sous le soleil de Villeneuve.

François Zanirato, adjoint délégué aux finances, a présenté le budget primitif 2021. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Bien sûr, la période est marquée par la crise sanitaire qui impacte les commerces et la vie associative. Alors une partie du budget fonctionnement va servir à soutenir les acteurs locaux à hauteur de 65 000 € : « Nous avons décidé d’augmenter l’enveloppe de soutien aux associations de 20 000 € soit 10% de plus que 2020. »

Autres actions prévues au cours de l’année : la création d’une brigade de l’environnement dotée de trois agents et le renouvellement de la flotte automobile du centre technique par des véhicules électriques intelligents pouvant servir à l’alimentation en énergie des bâtiments publics.

3,5 ans de capacité de désendettement

Pour répartir ses investissements, la commune a donc décidé de mettre le paquet sur le cadre de vie (1 561 000 €) : 710 850 € vont être injectés pour les boucles cyclables (Via Rhôna, Liaison Pujaut-Villeneuve…) et 692 255 € pour l’aménagement du centre-ville.

L’autre priorité sera mise sur les bâtiments communaux, parfois très énergivores. La toiture de l’école Thomas-David va être refaite et sa cour de récréation végétalisée. L’extension de cette école et de Joseph-Lhermitte est aussi au programme.

François Zanirato a salué la bonne gestion de la précédente équipe qui a rendu possible cette feuille de route, « et cela, sans alourdir la fiscalité et la dette ». C’est vrai qu’avec une capacité de désendettement à 3,5 ans, la municipalité est loin du seuil critique fixé à 11 ans. Et avec 3 millions d’excédent, elle a de quoi autofinancer elle-même quelques projets sans recourir à l’emprunt. Reste à savoir lesquels…

Les taux d'imposition n'évoluent pas

Plutôt enclins à rebondir à chaque délibération, les rangs de l’opposition sont restés très silencieux après la présentation du budget. Seule Monique Novaretti a indiqué qu’elle et ses colistiers voteront contre, ce qui fait que le point a été adopté avec 6 voix contre, avec celles de la liste "Villeneuve tout commence".

Le budget primitif 2021 a été adopté avec 6 voix contre venant des bancs de l'opposition. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Et enfin, bonne nouvelle pour les habitants : les taux d’imposition ne bougent pas. Seule l’écriture sur la feuille changera : la taxe foncière sur les propriétés bâties sera à 56,63% (addition des pourcentages communal et départemental).

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité