A la uneActualitésGardSociété

ÉDITORIAL Il va donc falloir s’armer de patience…

Photo DR Johnson & Johnson
Photo DR Johnson & Johnson

On n'est pas encore sorti de l'auberge. Alors que la France se préparait à entamer ses premières injections de Johnson & Johnson, voici que les États-Unis annoncent la suspension de la vaccination avec ce vaccin pour des cas de thrombose comme pour l'AstraZeneca. Pourtant, ce nouvel élixir américain était une chance inouïe pour l'Europe et donc la France en vue d'accélérer la campagne de vaccination. En effet, il avait un atout considérable par rapport à ses concurrents, il protégeait avec une seule et unique dose. Ainsi, vacciner en population générale aurait été bien plus rapide. Mais, basé sur la même technologie que le vaccin d'AstraZeneca, il est certes efficace surtout contre les formes graves de covid. Cependant, il semble souffrir des mêmes risques et effets secondaires. Désormais, il va donc falloir s'armer de patience et attendre les investigations poussées des autorités pour savoir plus. Savoir si le décès d'une américaine suite à l'injection quelques jours auparavant est en lien. Est-ce un cas isolé et rare ou est-ce que les près de 7 millions de personnes qui ont déjà reçu ce vaccin monodose ont de quoi s'inquiéter ? Dans tous les cas, par précaution, le laboratoire américain retarde le déploiement du vaccin en Europe, prévu pour ces prochains jours. Et donc en France. Dommage car la première livraison de 200 000 doses du vaccin est arrivée ce lundi dans l'Hexagone. Et les premières administrations pour les plus de 55 ans étaient prévues dès la semaine prochaine... Tout cela remet donc en cause les objectifs du Gouvernement. Lequel imaginait vacciner plusieurs millions de Français pour permettre avant l'été un retour à la vie presque normal. Un peu comme au Royaume-Uni et en Israël qui ont vacciné plus de la moitié de leur population, le nombre de nouveaux cas et de décès liés au covid-19 a considérablement chuté ces dernières semaines. Les deux pays viennent ainsi d'assouplir les restrictions. En Israël, plus pro-actif qu'ailleurs dans le monde et ce, depuis plusieurs mois. Il a fait le choix de rouvrir ses bars, restaurants ou lieux de culture depuis quatre semaines sans constater de reprise épidémique. Vous n'allez pas le croire : l’obligation du port du masque en extérieur va même être annulée très bientôt. Nous en France, pour le moment, on est confiné.

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Un commentaire

  1. En même temps cela fait plus d’un an que nous subissons la politique de Macron en la matière mais quelque chose me dit qu’il va « gagner la guerre » à quelques mois de la présidentielle, nous vendre son histoire et transformer une Bérésina en victoire.
    Les Français seront ils à ce point amnésiques et lui faire une ovation lorsque l’épreuve a démontré que le chef de guerre était un stratège sans stratégie avec les conséquences dramatiques que nous savons ?
    Même la patience a des limites …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité