ActualitésCamarguePolitique

AIGUES-MORTES Plan local d’urbanisme, pôle de Constance, éclairage public : le point sur le budget 2021

Le conseil d'Aigues-Mortes s'est réuni ce jeudi. (Photo Boris Boutet)
Le conseil d'Aigues-Mortes s'est réuni ce jeudi. (Photo Boris Boutet)

Ce jeudi, le conseil municipal d'Aigues-Mortes s'est réuni pour voter le budget 2021. L'occasion de faire le point sur les principaux projets de l'année. 

C'est avec un exécutif décimé que le conseil municipal d'Aigues-Mortes s'est réuni ce jeudi. Le maire, Pierre Mauméjean, en convalescence suite à une contamination à la covid-19, et son premier adjoint, Gilles Traulet, lui aussi absent pour des raisons de santé, étant tous deux absents, c'est Arnaud Fourel qui a présidé la séance.

Tandis qu'Olivier Bertrand, du groupe Mon parti c'est ma ville,  regrettait l'absence "d'une commission des finances avant le budget" qui aurait permis de limiter ses interrogations sur certains points présentés, l'ancien maire et tête de fil du groupe Le Revivre, Cédric Bonato, a jugé le budget 2021 "beaucoup trop optimiste". En ligne de mire notamment, la hausse de 4,57% de la section fonctionnement qui s'élève cette année à 13,8 M€.

L'opposition réclame des conseils filmés

Côté investissements, l'adjoint aux Finances, Régis Vianet, a présenté les principaux projets que l'équipe majoritaire lancera en 2021. Parmi eux, une extension de la vidéoprotection pour près de 65 000 €, la construction d'un local sur le pôle de Constance où devraient être accueillis des professionnels du secteur médical pour environ 250 000€ ou encore l'amélioration de l'éclairage pour un peu plus de 500 000 €.

Surtout, la commune a d'ores et déjà souscrit à un appel à crédit anticipé pour lancer la révision du Plan local d'urbanisme qui doit permettre à Aigues-Mortes de lancer son projet d'urbanisation du Mas d'Avon. Non sans rappeler l'opposition de son groupe à ce programme, Joachim Rams, lui aussi membre du Revivre, s'est interrogé sur l'opportunité "d'investir sur cette révision alors que le Plan de prévention du risque inondation (PPRI) n'a pas été adopté." 

En fin de séance, ce même élu a pris la parole pour demander un accès facilité au conseil municipal pour les citoyens. "Depuis des mois, nous préconisons inlassablement plusieurs mesures, a-t-il rappelé. Nous pourrions filmer les séances du conseil municipal afin d’en assurer la diffusion en direct et en différé sur internet et les réseaux sociaux, définir des horaires plus propices à une présence physique de public et positionner en début de séance les questions susceptibles d'intéresser le plus grand monde."  Des remarques une nouvelle fois martelées et auxquelles le président intérimaire, Arnaud Fourel, s'est contenté de prendre acte.

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité