ActualitésCamarguePolitique

BEAUVOISIN L’opposition déplore la « frilosité » du budget 2021

À gauche Thierry Cortès, à droite Christophe Tichet. (Photo DR)

Alors que la Ville a voté son budget la semaine passée, les élus des trois groupes d'opposition beauvoisinois déplorent un excès de prudence de la maire, Mylène Cayzac. 

Tous ont conscience de la fragilité des finances communales, mais ne partagent pas pour autant le même avis quant à leur gestion. Arrivés en seconde position lors des dernières élections, Christophe Tichet et son équipe disposent de trois sièges au conseil municipal. "On nous a présenté un rapport d'orientation budgétaire catastrophiste, déplore ce dernier. Mais il y a de l'argent et un fonds de roulement qui n'a jamais été aussi élevé ces dernières années. Il faut être prudent, mais pas inactif. Avec les projections actuelles, on ne va pas investir pendant deux ans et accumuler du retard." 

Un constat partagé par Thierry Cortès, lui aussi élu d'opposition à Beauvoisin. "On sait très bien que ce sera un mandat d'austérité mais il y a des priorités pour lesquelles il aurait fallut avancer dès aujourd'hui, estime-t-il. Je pense notamment aux caméras de vidéosurveillance qui sont aujourd'hui peu nombreuses et obsolètes. On estime qu'il en faudrait une vingtaine pour une commune comme la nôtre. Il aurait été de bon ton de commencer à s'équiper. Je m'étonne également de voir seulement 40 000€ mobilisés pour la voirie quand on connaît l'état des routes beauvoisinoises."

"Cette somme ne représente même pas le prix pour l'enrobé à froid qu'il faudra mettre pour reboucher les trous, c'est très insuffisant", s'insurge Christophe Tichet. Plus indulgent, Laurent Jégat, colistier de l'ancien maire démissionnaire, Guy Schramm, s'est dit satisfait que la majorité "prenne à cœur les finances communales ce qui permettra de recourir à l'emprunt en 2024. Mais il est vrai qu'il y a eu un peu de frilosité exagérée concernant l'arrêt brutal de certains investissements, notamment concernant les voiries." Une prudence assumée par la maire, Mylène Cayzac qui souhaite avancer "doucement mais sûrement." 

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité