A la uneAlès-CévennesEconomieEnvironnementVidéo

FAIT DU SOIR VIDÉO Avec Aqua Forest, Bagard va accueillir le premier parc de loisirs nature du Gard

Flavien Béal et Arnaud Favier présentent leur projet à Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération. (Photo Corentin Migoule)

Implanté depuis 2003 sur la commune de Bagard, située entre Alès et Anduze, Forest Parc va devenir Aqua Forest. Les travaux de construction d'une zone aquatique ludique et écologique destinée à compléter l'activité d'accrobranche actuelle viennent de débuter. 300 à 400 personnes pourront y être accueillies chaque jour au printemps de l'année prochaine. 

Une zone aquatique ludique sur un bassin naturel de 35 mètres de long géré intégralement de manière écologique, du "water jump" avec des toboggans géants dédiés aux amateurs de sensations fortes, des bouées, ou encore de "l'aqua glisse" pour reproduire des sensations similaires à la pratique du surf : tel est le concept proposé par Flavien Béal et Arnaud Favier, actuels co-gérants de Forest Parc, une structure qui fait la part belle aux activités d'accrobranche, d'escape game et de laser game, sur trois hectares de forêt.

Un gros "coup de fraîcheur" sur le site actuel pour faire face aux étés caniculaires souvent corrélés à une baisse de fréquentation. Avec la création de cette zone aquatique ludique, les deux hommes, qui s'appuient sur 75% de financement privé et le soutien du pass "Rebond tourisme" de la région Occitanie prenant à sa charge les 25% restants, vont offrir au département son tout premier parc de loisirs nature.

Un projet audacieux et vertueux

Par le biais d'un système de phyto-épuration, la gestion des eaux usées sera assurée de manière écologique tandis que la clarté de l'eau du bassin sera obtenue sans l'utilisation d'aucun produit chimique. Aussi, parce qu'ils ont fait de l'intégration paysagère leur priorité, Flavien Béal et Arnaud Favier ont prévu des plantations d'essences non allergènes garantissant un ensemble largement végétalisé.

Respectivement maire de Bagard et président d'Alès Agglomération, Thierry Bazalgette et Christophe Rivenq ont assisté au lancement des travaux. Si le premier a soutenu le projet en faisant "avancer les dossiers", le second, par l'intermédiaire de l'agence Alès Myriapolis, a facilité les fastidieuses démarches. Les deux élus n'ont pas boudé leur plaisir à l'heure des présentations, ne manquant pas de saluer l'aspect "vertueux" d'un projet "audacieux en temps de crise sanitaire" qui va permettre de créer "un pont entre la ruralité et l'urbanité" sur un axe déjà très fréquenté. Rendez-vous en mai 2022 !

Retrouvez notre reportage vidéo :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité