ActualitésNîmes

SAINT-GILLES « Les papis et mamies écoles » en action

Devant l'école Jean-Moulin à Saint-Gilles, le lundi 3 mai. (Photo DR/)
Devant l'école Jean-Moulin à Saint-Gilles, le lundi 3 mai. (Photo DR/)

La ville de Saint-Gilles a recruté trois agents contractuels pour renforcer les équipes de police municipale qui veillent à la sécurité aux abords des écoles de la commune.

Affecté à l’école Jean-Moulin ce lundi 3 mai au matin, François a fait sa rentrée en en tant qu’agent communal en charge de la sécurité auprès des écoles. Ce Saint-Gillois était chargé d’accompagner enfants et parents qui traversent la route devant l’établissement scolaire, mais aussi de faire respecter les règles de stationnement aux parents trop pressés. "Nous les avons déjà formés sur la partie théorique, mais aujourd’hui je suis là pour lui donner des conseils pratiques et mes astuces car chacun peut adapter la mission à sa façon de faire", a expliqué un des policiers municipaux, chargé de la formation de François. Équipé d’une chasuble fluorescente et réfléchissante, l'agent communal est visible des automobilistes, à qui il n’hésite pas à prendre la priorité pour laisser passer des enfants qui arrivent parfois seuls.

"Certains automobilistes risquent de ne pas se laisser faire facilement", le prévient le policier municipal. Des propos qui n'ont pas l'air d'effrayer l'homme quatre fois grand-père mais aussi papa d’un petit garçon scolarisé dans cette école. "Donc je connais bien les parents d’élèves et les enfants de l’établissement", lâche-t-il. La mesure fait donc la part belle à la proximité, avec des agents affectés à l’école de leur quartier.

Dans le même temps, la ville travaille à l’amélioration des abords des écoles au travers de la rénovation urbaine. Plusieurs chantiers sont en cours, pour améliorer le confort, lutter contre le réchauffement climatique et sécuriser les écoles : la réhabilitation du groupe scolaire Ferry-Mistral enclenchée pour 6 millions d’euros (avec le soutien du plan de relance de l’État dans le Gard), la rénovation de la place Jean-Jaurès où se trouvent les écoles Jean-Jaurès et Victor-Hugo avec la création d’un parvis, de cheminements piétons arborés et débarrassés de véhicules ainsi que le renforcement des mesures de protection en cas d’attentat menés dans deux des sept écoles de la ville, avec le concours du Fonds interministériel de Prévention de la délinquance via une subvention de 8 800 euros.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité