A la uneGardPolitique

RÉGIONALES Carole Delga présente sa liste « bigarrée et talentueuse » pour le Gard

Carole Delga, entourée de ses colistiers, ce mardi après-midi à Nîmes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Carole Delga, entourée de ses colistiers, ce mardi après-midi à Nîmes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La présidente socialiste sortante de la Région Occitanie, Carole Delga, a présenté sa liste gardoise "L'Occitanie en commun" pour les élections régionales des 20 et 27 juin prochains, ce mardi après-midi au Mas des agriculteurs, à Nîmes. Une liste conduite par la conseillère départementale Amal Couvreur et sur laquelle figurent des personnalités attendues, et d’autres moins. 

Elle a choisi ce lieu car c’est un « emblème de l’excellence gardoise » : Carole Delga était symboliquement chez les agriculteurs pour présenter sa liste dans le Gard, un département où les enjeux sont forts et où le Rassemblement national nourrit de grandes ambitions. Carole Delga a d’ailleurs choisi de commencer par le Gard pour présenter ses listes départementales, car « ce département (elle a) appris à l’aimer par Damien Alary », l’ancien président du Département et de la Région, présent ce mardi en soutien, comme le sénateur Denis Bouad. 

Alors la socialiste, dont le fief électoral est du côté de Toulouse, joue la carte de l’implantation dans le Gard, en revendiquant le soutien « de plus de 50 % des maires du Gard », via son comité de soutien. Des maires, du reste, il y en a pas mal sur la liste avec Aurélie Génolher (Massillargues-Atuech), Claire Lapeyronie (Pont-Saint-Esprit), Régis Bayle (Arrigas), Stéphanie Laurent (Savignargues) ou encore Jean-Marie Rosier (Aramon). « C’est une liste plurielle par les engagements, par les territoires représentés, avec trois points communs à tous : l’honnêteté, le goût du travail et le goût des autres », avance Carole Delga. 

Une liste qui rassemble le PS, le PCF, le PRG, Place publique, le MRC, Occitanie écologie et la Gauche républicaine et socialiste, et donc conduite par Amal Couvreur, conseillère départementale de Nîmes, « pour avoir un continuum entre l’action de la Région et celle du Département », précise Carole Delga, qui salue « la sincérité et l’engagement » de sa tête de liste départementale. « J’ai exercé pendant 25 ans auprès de personnes SDF. J’y ai appris qu’il faut toujours se battre pour la justice sociale », explique Amal Couvreur.

Une liste de Gauche donc, mais « qui aime l’entreprise, les salariés et les chefs d’entreprises », souligne Carole Delga. Pour incarner cette inclination, la présidente sortante a deux belles prises dans le Gard : le président de la Chambre de métiers et de l'artisanat, Henry Brin, dont le grand-père « a été élu à Nîmes pendant 18 ans », et le chef d’entreprise, ancien président du réseau Leader Occitanie et ex-élu à Alès et à son Agglo, Jalil Benabdillah. Si la présence du second était connue depuis des semaines, celle du premier sonne comme une demi-surprise. « Nous avons à amplifier le dynamisme économique dans le Gard sur la question des créations d’emplois », dira la présidente sortante. 

Sur la santé, Carole Delga met en avant la présence sur la liste de la directrice de l’offre de soins du CHU de Nîmes, Julie Delalonde. Son programme sur ce thème a déjà été présenté. Carole Delga parle aussi de « souveraineté de production » dans l’industrie ou l’agriculture. Plus globalement, la présidente sortante veut « continuer la mise en place d'un nouveau modèle de développement, une région inclusive à énergie positive, où on concilie économie et écologie, avec l’accès à l’éducationnel à la liberté de choix. Les premières bases sont posées, nous voulons continuer. » 

Pour continuer, Carole Delga a donc choisi de reconduire certains sortants, comme le communiste Jean-Luc Gibelin ou le socialiste Fabrice Verdier, mais aussi de faire émerger de nouvelles têtes. Outre Henry Brin et Jalil Benabdillah, on note l’entrée de l’éditrice Marion Mazauric, « qui a une vision de la tradition gardoise qui inclut », affirme la présidente. L’intéressée se dit « séduite par le bilan » d’une présidente « qui n’a pas peur ». Y compris de parler sécurité, en balayant l’idée d’une « police régionale » : « c’est de la tromperie, une escroquerie. Pour la sécurité, je crois en la police nationale et en la gendarmerie et dans l’aide aux polices municipales », avance Carole Delga. 

Elle présente donc une liste « bigarrée et talentueuse », mais sans Europe écologie-les Verts, « qui n’a pas souhaité faire l’union dans de nombreuses régions. Je le regrette », commente Carole Delga, tout en se disant « dans l’écologie du faire », en prenant en exemple Aurélie Génolher d’Occitanie écologie. Avec un avertissement destiné à EELV : « On ne gagne jamais avec la division. »

Carole Delga, entourée de ses colistiers, ce mardi après-midi à Nîmes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La liste, dans l’ordre : Amal Couvreur, Jean-Luc Gibelin, Katy Guyot, Fabrice Verdier, Aurélie Genolher, Jalil Benabdillah, Claire Lapeyronie, Henry Brin, Monique Novaretti, Régis Bayle, Julie Delalonde, Anthony Alarcon, Marie-Pierre Quessada-Chabal, Elian Cellier, Marion Mazauric, Vincent Poutier, Sylvie Pavlista, Frédéric Martin, Brigitte Philibert, Didier Dart, Stéphanie Laurent, Jean-Marie Rosier. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Ah pour être bigarrée, elle est bigarrée la liste de Mireille Mathieu dans le Gard ! Si vous enlevez les alimentaires, les apparatchiks, les mecs de droite et les macro-compatibles, les amies de Françoise Dumas, il ne vous reste de valable que la tête de liste dans le Gard, une fille du terrain et ancrée dans la réalité et les militants socialistes de la base qu’on a pris soin de positionner en non-éligible (ça va, déjà ils sont là et ont l’honneur de coller les affiches). Finalement Verdier et Talon bossent bien tout en se répartissant les rôles : ils assurent la gamelle à la bande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité