ActualitésGardNîmesSanté

SANTÉ La passiflore, une dernière tentation avec passion ?

(Photo Anthony Maurin).
Le docteur Paul Sammut (Photo Anthony Maurin).

Le docteur Paul Sammut, herboriste nîmois, nous propose quelques conseils avec une plante spéciale, la passiflore.

Le XXIe siècle ne fait aucun cadeau. Sous des airs de confortables années, les récentes décennies passées ont souvent du mal à libérer les hommes. Soucis, dangers, peines, insomnies... Les problèmes sont nombreux et les plantes existent aussi pour pallier ces effets indésirables de la vie actuelle.

"C'est une plante que j'aime beaucoup ! C'est une liane qui est très jolie quand elle fleurit. C'est la fleur de la passion, explique le docteur Sammut. Cette plante d'Amérique centrale et du Sud a une belle histoire... Selon la légende des Guaranis, un peuple amérindien, c'est une histoire à la Roméo et Juliette à l'époque des conquistadors. Une histoire d'amour entre un guarani et la fille d'un capitaine espagnol qui tue l'amoureux en question. De désespoir, la fille se tue d'une flèche. Sur sa tombe a poussé cette plante, en portugais, la maracuya, signifie fruit de la passion."

La passiflore (Photo Anthony Maurin).

"De la passion à la passion, il n'y a qu'une histoire de ressemblance. Ce sont les Jésuites qui, à leur retour des Amériques, sont revenus en ayant appris les bienfaits et les propriétés de la plante. la passiflore est sédative, calmante et apaisante." Mais c'est aussi la plante de la Passion du Christ car tous les éléments de l'histoire sont réunis. Les spires représentent le fouet, la corolle pour la couronne d'épines, les trois stigmates pour les clous, les cinq plaies du Christ et le blanc de la pureté.

La passiflore fleurit un peu partout. Déstressante, anxiolytique et sédative, elle est l'alliée des gens à apaiser. "La passiflore se fixe sur les mêmes récepteurs que les benzodiazépines, c'est pour ça que son effet est relaxant et assez fort. On s'en sert en période de stress, d'angoisse, d'anxiété ou de problèmes de sommeil."

La passiflore en gouttes (Photo Anthony Maurin).

Comment la prendre ? En tisane si stressé, une cuillère à café par tasse avec une infusion de cinq minutes. Pour moins de dix euros, à prendre trois fois par jour le midi, au goûter et le soir. Comptez trente minutes pour en ressentir les effets. Si vous préférez, mettez quinze gouttes dans de l'eau à faire trois fois par jour. Un quart d'heure plus tard, les effets seront sensibles. Pour les enfants, ne mettre que cinq gouttes dans une tasse que l'on boit tout au long de la journée.

Pour le sommeil, vers 19h, prenez dix gouttes puis 20 gouttes au coucher. Mais quoi qu'il en soit, les problèmes de sommeil sont longs à régler, comptez trois bons mois ! Si vous vivez des réveils nocturnes, associez-la à la valériane... Mais le mieux est encore d'aller voir le docteur Paul Sammut et ses conseils avisés. La solution de la tisane "douce nuit" est une autre solution.

Herboristerie du docteur Paul Sammut, 2 Boulevard Alphonse-Daudet, 30 000 Nîmes. Tél : 04.66.67.21.54. Sur Facebook, sur Instagram.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité