ActualitésPolitique

NÎMES Maison de l’enfant et élections régionales, Carole Delga en visite au Chemin-Bas

La visite de la présidente de l'Occitanie avait un double objectif (Photo Corentin Corger)
La visite a démarré par quelques photos souvenirs avec les enfants (Photo Corentin Corger)

Samedi, la présidente de la région Occitanie Carole Delga s'est rendue à la crèche multi-accueil la Mosaïque Samuel-Vincent située dans le quartier nîmois du Chemin-Bas. Une visite pour assister à la présentation du projet de la Maison de l'enfant et également dévoiler son programme pour les élections régionales des 20 et 27 juin où la présidente sortante brigue un second mandat. 

Ce n'est pas au hasard que la présidente de l'Occitanie ait choisie de se rendre à la crèche de la Mosaïque dans le quartier du Chemin-Bas. En effet, cet établissement est précurseur dans la région et doit accueillir une Maison de l'enfant d'ici fin 2022. Le rez-de-chaussée continuera à recevoir les enfants de la crèche mais à l'étage, l'idée est d'installer un guichet unique avec toutes les fonctions de la parentalité avec notamment une permanence CAF. Tous les services qui tournent autour de l'enfant et de la famille seront réunis.

Dans le cadre de l'appel à projets "Bâtiment NoWatt", la Région a décidé de soutenir cette rénovation des locaux réalisée avec des matériaux biosourcés chers à Carole Delga. Un bâtiment à énergie positive soutenue à hauteur de 200 000 € par l'Occitanie. Un projet initié il y a six ans et qui a mis du temps à se concrétiser, le temps de trouver tous les financements. Toutes les collectivités y participent : ville de Nîmes, Nîmes métropole et Département investissent chacun 90 000 €. La CAF du Gard finance également près de 250 000 € des travaux.

"Il n'y a plus de problème dans ce train"

"Le Chemin-Bas a besoin de cette maison qui accueillera tous les enfants nîmois. Les habitants ont besoin de se sentir en sécurité et de sortir du quartier. Ce train à un euro mis en place par la Région a été décrié, parfois surnommé "le train de la racaille". Mais il a permis à des centaines de familles d'aller à la plage", assure Amal Couvreur, tête de liste gardoise de "L'Occitanie en commun", qui fait la transition avec l'autre point de cette visite. L'association Samuel Vincent a également pour mission d'assurer la médiation entre les passagers dans ce train. "On gère au quotidien la tranquillité publique avec la considération d'autrui. Transformer une certaine agressivité en réflexion. C'est ambitieux voire prétentieux mais il n'y a plus de problème dans ce train. En 2020, personne n'a exercé son droit de retrait et il n'y a eu aucune dégradation. Notre plus-value est incontestable", insiste Marc, chef de la médiation.

Carole Delga entourée de Christian Bastid et Amal Couvreur qui se présentent de nouveau aux élections départementales (Photo Corentin Corger)

Une crèche de la Mosaïque qui s'est également beaucoup investie en réservant des places aux mères de familles isolées afin qu'elles puissent s'insérer professionnellement et participer à des formations. Deux mamans devenues directrice d'un parc de loisirs et aide-soignante ont fait part de leur témoignage. "Il y a des personnes qui ont envie de travailler mais qui sont perdues", commente Nora arrivée il y a quelques années du Maroc. Après ces différentes prises de parole, c'est la présidente de Région qui s'est exprimée : "Je n'ai jamais rêvé d'être maire et encore moins ministre. Être élu, c'est un pouvoir plus fort de changer la vie des gens pour qu'il n'y ait pas de fatalité. C'est l'essence même de mon engagement. Utiliser les peurs est une forme de division et de manipulation." 

Réseau liO : la gratuité pour tous les jeunes de moins de 26 ans

La présidente sortante qui se représente pour un deuxième mandat a ensuite évoqué son programme. Avec d'abord la question de la sécurité dans les lycées et dans les gares. Elle souhaite la mise en place de camions mobiles de sécurité et 100% de vidéoprotection dans les établissements gérés par la région. Des mesures dont Carole Delga revient en détails ci-dessous en vidéo, elle évoque aussi ses idées en matière de santé. En termes d'économie, les points principaux sont 100 M€ débloqués pour le fonds anti-faillite afin de soutenir les PME et TPE ainsi qu'un objectif de 100 000 "emplois de demain" dans les nouvelles filières comme les énergies renouvelables.

Pour les transports, Carole Delga veut la gratuité pour tous les jeunes de moins de 26 ans sur le réseau liO, ce qui correspond à près de 180 000 usagers. De manière pêle-mêle, voici différentes actions prévues spécifiquement pour le Gard comme la réhabilitation de 13 pontons de ports de pêche du Grau-du-Roi et de la base nautique de Beaucaire, la réouverture de la gare de Remoulins, le retour des mosaïques romaines à Uzès dans le futur musée de l'ancien évêché ou encore la restructuration complète du lycée Jean-Baptiste Dumas, le plus grand du département, situé à Alès. Avant de partir, la candidate aux Régionales a posé avec Christian Bastid et Amal Couvreur afin de les soutenir dans leur campagne pour conserver leur place de conseillers départementaux sur le canton de Nîmes 2.

Carole Delga affichant son soutien au binôme Bastid-Couvreur sur ce canton de Nîmes 2 (Photo Corentin Corger)

Corentin Corger

Articles similaires

Un commentaire

  1. Une vallsiste qui fait la promotion de la vidéo de surveillance. LES MARCHANDS DE LA PEUR – La Bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire, Mathieu Rigouste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité