A la uneActualitésFaits DiversGardVidéo

BAGNOLS-SUR-CÈZE Des ossements retrouvés à proximité de la maison de Lucas Tronche

Photo Boris de la Cruz / Objectif Gard
Photo Boris de la Cruz / Objectif Gard

Selon nos informations, depuis plusieurs heures des recherches sont effectuées par des policiers et pompiers à proximité de la maison de Lucas Tronche, ce jeune Bagnolais disparu depuis le 18 mars 2015 à l'âge de 15 ans.

Difficile de savoir à ce stade si ces investigations sont en lien avec la disparition inexpliquée du jeune homme depuis six ans. Cependant, selon nos renseignements, des ossements ont été retrouvés en début d'après-midi à 1 km à vol d'oiseau du domicile de la famille Tronche.

Photo Boris de la Cruz / Objectif Gard

"Ces ossements ont été trouvés dans le cadre des recherches effectuées par la juge d'instruction en charge du dossier de Lucas Tronche", explique une source judiciaire. Des ossements retrouvés par des sapeurs-pompiers du Gard en début d'après-midi.

Impossible d'accéder à la zone quadrillée par les forces de police, deux véhicules et une dizaine de policiers barrent le chemin privé selon nos constatations sur place. Un chemin de terre menant à ce qu'il semble être un mazet, au pied d'un gros rocher. C'est derrière ce mas agricole et dans ce secteur que policiers et pompiers venus en renfort s'activent depuis au moins deux heures.

La juge d'instruction en charge du dossier et le procureur de la République de Nîmes viennent d'arriver sur place...

Selon ce dernier, "des ossements ont été retrouvés pouvant être d'origine humaine, des débris de vêtements et un sac similaire à celui de Lucas Tronche. Des examens médico-légaux et si possible génétiques des ossements seront réalisés."

Sur la page Facebook "Je cherche Lucas", les parents de Lucas Tronche viennent de s'exprimer : « La découverte d'un corps pouvant être celui de Lucas nous semble mettre un terme à ces six années de recherches mais aussi d'espoir», ont-ils écrit avant de poursuivre: «Aujourd'hui vient le temps du silence. Ce silence, autrefois assourdissant, est nécessaire pour nous permettre de nous recueillir, de tenter de nous apaiser et de continuer désormais sans lui. Le silence laisse la place à l'enquête qui se poursuit. Nous n'oublierons jamais notre Lucas tant aimé. Vous comprendrez à présent que nous aspirons à nous recentrer autour de notre famille et que nous ne tenons pas à faire de commentaires ».

Notre journaliste sur place, Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité