Bagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Bagnols : Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle l’emportent avec 53,29% des voix

Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle l'emportent sur le canton de Bagnols pour un nouveau mandat. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Alexandre Pissas et Corine Martin étaient face à face lors de ce deuxième tour des départementales. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le dénouement est tombé vers 20h30 à la mairie de Bagnols/Cèze. Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle remportent le canton avec 53,29% des voix. Quasiment avec le même score qu'en 2015. Le binôme sortant de l'union de la gauche passe ainsi devant le Rassemblement national (46,71% des voix).

Pourtant le binôme sortant partait avec 9 points de retard au premier tour sur le ticket Corine Martin/ Jean-Louis Morelli (36,52% à 27,31%). Preuve que le front républicain a fonctionné. Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle sont arrivés devant dans toutes les communes du canton sauf Orsan, Gaujac, Saint-Étienne-des-Sorts et... Bagnols.

Dans la commune centre, le scrutin a penché à dix voix près en faveur du RN. Durant tout le dépouillement, les scores ont été très serrés. Illustration qu'à Bagnols même, le report des voix des autres listes ne s'est pas distribué comme on aurait pu le penser. Selon plusieurs tenants de bureaux, cela pourrait s'expliquer en partie par le turn-over des électeurs entre le premier et le second tour.

Mais le binôme de la Gauche a pu compter sur la mobilisation dans les villages, notamment à Tresques le fief d'Alexandre Pissas, où il est maire depuis 2001 et où il fait son meilleur score du canton avec 65,86% des voix.

Le binôme sortant a aussi eu le soutien du maire, Jean-Yves Chapelet, pour ce second tour. Christian Roux, candidat malheureux du premier tour, a aussi appelé à voter pour Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle. Est-ce que ça a joué dans les résultats ? En tout cas, pour le Tresquois, cette victoire marque "le début de la renaissance de la Gauche", qui serait "divisée" depuis quelques années : "La Gauche n'avait pas remporté d'élections depuis 2017."

Et malgré l'abstention importante qui pose question (63,59% sur le canton), le duo est heureux de sa victoire et repart pour un tour au Département. "Quand on a la ville centre qui n'est pas avec soi (le binôme n'est déjà pas arrivé en tête au premier tour à Bagnols, ndlr), c'est difficile. Il a fallu pédaler... Mais notre score à Bagnols même en ce second tour est plutôt bon quand on voit qu'on avait 17 points de retard", commente Alexandre Pissas, quelques minutes après son arrivée en mairie de Bagnols.

Corine Martin et Jean-Louis Morelli formaient le binôme investi par le RN. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Quant à Corine Martin et Jean-Louis Morelli, ils se disent "déçus mais heureux du résultat". "On était seuls contre tous. Mais l'étau de la Gauche a tremblé aujourd'hui. On a provoqué un léger tsunami sur la vague rouge", conclut Corine Martin.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité