ActualitésAlès-CévennesCulture

ALÈS La statue des Sentinelles de la Nation trouve sa place dans le hall de la mairie

La statue des Sentinelles de la nation présentée par son créateur, Christophe Rinaldi (à gauche) et le président de l'association éponyme, Gérard Chaput. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce lundi matin, le maire d’Alès, Max Roustan, a dévoilé une nouvelle œuvre actuellement exposée dans le hall de l’hôtel de ville d’Alès.

Cette statue est un bronze sculpté par Christophe Rinaldi, un buste incliné avec un visage très expressif, légèrement penché, « qui m’a mis la chair de poule et qui ne laissera personne indifférent », témoigne Christophe Rivenq, premier adjoint à la ville d’Alès. C’est avant tout un symbole, « celui de la souffrance de ces gens qui sont au service de nous tous, tous les jours. Ces gens qui font en sorte que l’on puisse vivre libre », complète Max Roustan.

Le maire et son premier adjoint ont immédiatement accepté la proposition de l’association « Les Sentinelles de la Nation », présidée par le docteur alésien Gérard Chaput, d’honorer ces pompiers, soignants, militaires, policiers à travers cette statue. « Elle sort des tripes et du cœur, comme les gens qui nous sauvent tous les jours jusqu’au sacrifice ultime pour certains », conclut son créateur, Christophe Rinaldi, ancien membre des forces spéciales.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité