ActualitésNîmes

NÎMES Un cabinet de curiosités et un hommage à Bauquier

Une partie du cabinet (Photo Anthony Maurin).
Le Musée du Vieux Nîmes accueille ce cabinet de curiosités (Photo Anthony Maurin).

C'est une petit exposition qui peut valoir le détour pour les passionnés. Rendez-vous est pris au Musée du Vieux Nîmes jusqu'au 31 décembre.

Le Musée du Vieux Nîmes, installé dans l’ancien Palais épiscopal, fête le centenaire de son ouverture au public. C'était en 1921 si vous suivez ! Pour cette célébration, deux expositions permettent de retracer l’histoire de l’institution et l’action de son fondateur, et mettent en lumière la richesse de ses collections. Faisons d'une pierre deux coups.

C'est en hommage à une personnalité entreprenante et attachante qu'une exposition est organisée sur d’Henry Bauquier (1873-1952), fondateur et premier conservateur du musée entre 1920 et 1952. À sa prise de fonctions, Henry Bauquier a rédigé un règlement constitutif définissant les buts qui sont assignés au musée : "Le Musée du Vieux Nîmes se préoccupera surtout de réunir les documents relatifs à l’histoire administrative de la ville et du département, à ses industries particulières, à ses mœurs et ses coutumes".

Le début de l'exposition rappelle que le Musée a 100 ans (Photo Anthony Maurin).

Dès 1921, les collections sont riches et diversifiées car Henry Bauquier n’a eu de cesse de solliciter son entourage proche afin de rassembler des collections, réceptionnant en décembre 1920 avec le Comité d’organisation du musée les dons des premiers souscripteurs et donateurs.

Henry Bauquier a lui aussi fait partie des mécènes en offrant 35 pièces de ses collections personnelles. En 1924, l’axe de la collecte que mène Henry Bauquier est bien défini et s’organise autour de trois sections principales que l'on peut encore retrouver dans ces murs historiques.

Une partie du cabinet (Photo Anthony Maurin).

Une section historique réunit de nombreux documents iconographiques concernant Nîmes et sa région. Une section évoque l'époque industrielle autour d’une collection de textiles qui doit montrer le rôle essentiel que la fabrication et le commerce des étoffes ont tenu dans les activités économiques nîmoises, du Moyen Age au début du XXe siècle. Enfin, c'est une section dite ménagère qui est constituée de mobilier et d’un ensemble de céramiques issues de l’Uzège qui était mise alors en place.

Après la mort d’Henry Bauquier en 1952, le Musée du Vieux Nîmes continue son développement selon l’orientation voulue par son fondateur, tout en diversifiant et en complétant les thématiques d’origine. Tous les domaines se trouvent peu à peu représentés, traitant de la vie quotidienne, administrative, sociale, culturelle, économique, politique ou militaire de Nîmes et de sa région. C'est maintenant que nous devons parler de l'autre exposition, la temporaire qui évoque un cabinet de curiosités.

Bauquier expliqué (Photo Anthony Maurin).

C’est à cette diversité, comme à la richesse des collections qu'elle s’attache. Des crocodiles, des crèches, un chat habillé en homme, un trombone à gueule de monstre, un plastron d’armure, des casques de pompier, des chaises à porteur, un télescope grégorien, de la numismatique aux plaques muletières et autres lanternes magiques et appareils photographiques, la liste des collections pourrait se décliner tel un inventaire à la Prévert, tant elles sont riches et diverses.

Conçue pour en faire découvrir au grand public les multiples et singulières facettes des collections, l’exposition met ainsi plus particulièrement en exergue la présentation d’objets insolites et d’œuvres habituellement en réserves. Elle n'est peut-être pas grandiose ou passionnante mais elle ne peut être détachée du reste des collections nîmoise tant elle apporte une certaine légèreté, un vent de fraîcheur sur celles.

Bauquier remémoré (Photo Anthony Maurin).

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Musée du Vieux Nîmes, Place Aux Herbes, 30 000 Nîmes. Tel : 04.66.76.73.70.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité