ActualitésGardNîmesSociété

NÎMES Pour un touriste, quelles sorties sont incontournables?

Quatre axes stratégiques ont été définis pour le tourisme de demain sur le territoire. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Les arènes de Nîmes depuis le Musée de la Romanité (Photo Archives Anthony Maurin).

Les arènes de Nîmes, le Pont du Gard, les Cévennes, la cité fortifiée d'Aigues-Mortes, Villeneuve, Anduze, Barjac, le Grau-du-Roi, Uzès... Difficile de s'y retrouver quand on a que quelques jours pour connaître et comprendre tout un territoire !

Si vous êtes touristes, vous êtes les bienvenus ! Si vous êtes curieux, si vous êtes près à découvrir le Gard comme peu de touristes le font, n'hésitez pas à suivre ces quelques conseils pour voir des choses qui ne sont pas toujours dans les guides touristiques.

Vous pouvez, bien entendu, démarrer avec une base touristique pour appréhender le Gard avec des professionnels. L'histoire est primordiale pour comprendre l'évolution d'un tel département, au carrefour de plusieurs cultures. Oui, les Provençaux, Languedociens, Camarguais et Cévenols sont différents mais unis autour de leur passé. Le Gard, c'est un mélange de cultures, un arc-en-ciel d'anecdotes bien plus réjouissantes qu'une fade histoire lue au coin d'un catalogue touristique !

Les meilleures fougasses de Nîmes sont à déguster rue Fresque, rue typique, à la boulangerie Alle (Photo Anthony Maurin).

Déjà, ici, vous pouvez prendre le café, tôt le matin en terrasse, à la fraîche. C'est ainsi que l'on démarre bien la journée. En plus, au bistrot, choses sacrées dans le sud, les discussions sont colorées, surjouées et pas toujours compréhensibles mais elles sont typiques, à la limite du pagnolesque si vous trouvez le bon troquet. Bien entendu que les bars de village sont toujours plus exquis que ceux d'une grande ville touristique bien qu'on y trouve souvent des bars de quartiers tout aussi charmants.

Après le bistrot, place à la gastronomie. Pas besoin d'acheter de la truffe d'Uzès, fraîche selon les dires des vendeurs, car la saison est hivernale. Par contre, la fougasse aux grattons, la brandade de morue, les croquants ou caladons, la fougasse d'Aigues-Mortes, le Pélardon, l'huile d'olive, le miel, le vin et forcément les fruits et les légumes, parfaits pour se rafraîchir en cette saison ! N'hésitez pas à pousser quelques portes, à vous renseigner sur les conditions d'accès à certaines fermes, c'est souvent aussi agréable et moins coûteux qu'une visite trop populaire.

Un segment de la voie verte non loin de Calvisson (Photo Archives Anthony Maurin).

Si vous aimez le vélo, là aussi, vous pouvez sillonner le Gard en usant des nombreuses voies vertes ! Pour les marcheurs fous, les chemins de Grande Randonnée raviront les plus assidus tandis que d'autres sentiers réjouiront les petits paresseux. D'ailleurs, ceux qui rationalisent leur trajet ne sont pas paresseux, ils optimisent simplement et justement leur vie ! Mais revenons au sujet... Amateurs ou initiés aux balades pédestres trouveront leur bonheur, il suffit de fouiller un peu et des chemins merveilleux vous embarqueront loin des sentiers battus par la foule.

Basé à Nîmes, à vous de jouer

User du train peut aussi être une bonne solution. De Nîmes, allez au Pont du Gard d'un côté ou à la plage de l'autre. Vous pouvez aussi prendre le célèbre Cévenol et partir à la fraîche vous requinquer quelques jours dans la verdure de la pointe ouest du Gard.Vous avez aussi les bus LiO, de la Région, qui sont une alternative à tous les autres types de modes de voyage. Avec eux, c'est carrément tout le Gard qui s'offre à vous à moindres frais. Et vous en profiterez pour voir du pays !

Les gorges du Gardon (Photo Archives Anthony Maurin).

Mais si vous ne désirez rester que sur le environs de Nîmes, bien des sorties vous attendent. Du nord au sud dans le sens des aiguilles d'une montre vous avez, Dions et son gouffre des Espélugues. Cet immense abîme profond de 70 mètres, ouvert sur près de 160 mètres de long et 115 mètres de large, abrite le plus grand cratère de France ! Vous avez aussi les gorges du Gardon à Russan, Collias ou Poulx pour une baignade rocailleuse mais aussi l'aqueduc du Pont du Gard et les nombreux tunnels qui vont avec à Sernhac.

Dans les carrières non loin de Sernhac pour le tournage d'un documentaire sur l'aqueduc du Pont du Gard, les romains des temps modernes montrent par le geste comment les antiques romains travaillaient la pierre (Photo Archives MaryLyn).

Du côté de Marguerittes, vous avez aussi la combes des Bourguignons. Ici, la garrigue est à perte de vue et les capitelles et oliviers sont légion. Plus au sud, Saint-Gilles vous ouvre la porte à la Camargue mais la cité a une histoire passionnante, découvrir sans l'ombre d'un doute. Du passage de grand Hercule à son abbatiale et à ses dizaines de milliers de pèlerins, Saint-Gilles surprend toujours son public. N'oubliez pas qu'au port de plaisance, vous pouvez louer un bateau, sans permis, et naviguer sur le canal du Rhône à Sète.

La tombe de Saint-Gilles, l'ermite a habité les lieux avant que la ville ne prenne son nom en lui rendant hommage et en lui vouant un culte au sein même de la magnifique abbatiale (Photo Anthony Maurin).

À l'ouest, après avoir franchi le plateau de la Costières et en allant vers le Vidourle et Sommières la belle, arrêtez-vous dans la Vaunage. L'oppidum de Nages est un village gaulois bien conservé et qui offre une vue sublime sur la plaine. Plus loin, le bois de Leins vous entraînera dans une balade agréable au coeur de la garrigue et du temps. Ici, les carrière des Pielles, les grottes de Macassargues (qui furent occupées par l'homme de Neandertal), le sanctuaire pré-romain de Mabousquet (1er siècle avant JC), l'abbaye clunisienne de Jouffre (3e siècle), le Castellas de Montmirat (11e siècle).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité