ActualitésNîmesSociété

NÎMES Retour sur les commentaires de la ZAC du mas Lombard

Le futur quartier Mas Lombard
Le futur quartier Mas Lombard.

Quelles sont vos remarques sur le projet de ZAC du Mas Lombard ? Selon vous, quels sujets devraient être approfondis durant la concertation ? La parole est à vous. Certains la prennent alors donnez votre avis !

Nîmes va bientôt créer un nouvel espace de vie à l'Est de la cité. Le Mas Lombard est prêt à sortir de terre mais avant cela, voici quelques rappels du projet. Vous pouvez, d'ores et déjà poser des questions, donner votre avis et simplement participer à la concertation lancée à la fin du mois de juin et qui doit se tenir jusqu'en octobre.

Tout d'abord, le futur quartier du Mas Lombard doit répondre aux besoins de la ville en logements et aux objectifs du PLH intercommunal. La Ville doit réaliser un quartier à dominante d’habitat et inscrire le projet dans une vision globale d’aménagement de l’Est de la ville en valorisant l’entrée de ville sur la RD999 (ancienne voie romaine via Domitia). Limiter l’impact sur les espaces agricoles en privilégiant de nouvelles formes urbaines de plus grande densité est aussi au programme tout comme aménager des espaces dédiés à l’agriculture péri-urbaine. Enfin, la ville doit réaliser un écoquartier en privilégiant la qualité de vie des futurs habitants et apporter une mixité urbaine et sociale associant les logements à des services utiles aux quartiers limitrophes.

En bas de l'image, le Mas Lombard (Photo Anthony Maurin).

Voilà pour les enjeux, maintenant, passons au plan établi. 90 000 m² de surface de plancher, hors équipements publics, se répartissant de la façon suivante. 1 150 logements principalement constitués d’habitat collectif en accession avec 25 % de logements sociaux. 12 000 m² de surface de plancher d’activités commerciales et de bureaux, une conciergerie, un groupe scolaire de 11 à 15 classes, un gymnase et des terrains de sport et un carrefour giratoire sur la RD 999. En matière d’habitat, la répartition devrait être la suivante. 60 logements individuels et 1 090 logements collectifs de formes urbaines variées pouvant contenir une partie d’intermédiaires pour offrir une diversité de parcours résidentiels.

L'ancien projet sera-t-il exactement identique?

Qu'en pensent les Nîmois ? Chouco "trouve ce projet sur dimensionné compte tenu des infrastructures routières, route de Beaucaire et périphérique souvent très encombrés. Cette zone étant inondable pourquoi bétonner au lieu de laisser des terrains agricoles. Les espaces bureaux sont trop importants suite au télétravail. En bref un projet inutile et dangereux."

Pour Mamie1952 dont le commentaire est plus dense sur le site Internet qui les regroupe tous, "Qu'en sera-t-il du bétonnage des quartiers voisins. Perte de terres agricoles alors que tout  élu prône une agriculture de proximité et la valorisation des circuits courts. Ce côté Est de la ville ne bénéficie d'aucun espace de loisirs digne de ce nom, nous devons toujours prendre notre véhicule pour aller se détendre. Qu'en sera-t-il de cet immense "éco quartier" si l'entretien n'est pas géré par les services communaux surtout avec 25 % de logements sociaux ?"

Les habitants du Mas Chambord, lotissement récent, n'apprécient guère la construction, proche, du futur Mas Lombard. Pour, justement, M. Mas Chambord, "Le visuel et il n'y aura plus d’ensoleillement pour certains. Les nuisances sonores extrêmement importantes, nous allons être entourés de béton, nos villas vont subir une baisse importante quant à leur valeur financière, aux vues des très nombreuses nuisances que vous allez nous faire supporter, alors que nous venons d’engager des crédits, et que cela est le projet de notre vie."

Pour Flo, une habitante du quartier, cet exercice est parfait pour poser des questions pertinentes pour le secteur. "Le parking relai ressemblera-t-il à une gare routière ? Nous avons déjà beaucoup de circulation et de problèmes de stationnements gênants autour du Leclerc. Je crains que ce parking relai n'amène d'avantage de pollution près de nos maisons. La gestion des espaces verts : est ce que les bailleurs sociaux, qui vont gérer 25% des logements du mas Lombard, vont participer à la gestion et à l'entretien de tous ces espaces ? Et si oui, pendant combien de temps ? L'évacuation des eaux de cette zone, auparavant inondable, est dirigée vers le quartier malroubine, pouvez-vous nous assurer que ces riverains ne seront pas d'avantage exposés au risque d'inondation ? Il y a une grosse discussion à avoir sur l'organisation des voies de circulation et des accès vers ce nouveau mas... La présence d'un eco quartier face une montagne de pollution de TLS recyclage  (et d'eiffage au passage) dont les riverains se plaignent sans être entendus, ne risque-t-elle pas de vous faire rater le label convoité ?"

Le Mas Lombard (Photo Google Maps).

Même la largeur des voies de circulation est mise au coeur des débats. Pour Arbine, qui fait partie du bureau du quartier Aboise-Maleroubine, les problèmes et les enjeux sont vastes. Son quartier et celui du futur Mas Lombard sont liés. "La révision du PLU avait prévu une synergie entre ces deux quartiers (OAP). Le premier sujet concerne le rond-point qui sera construit sur la D999 pour l'accès des véhicules à l'écoquartier. Les travaux et l'emplacement de ce rond-point vont fortement perturber le trafic de la route et les accès à nos voies de circulation (Impasse de l'Armoise, Chemin des Roubines, Chemin de la Chaine, chemin Bon Accueil et impasse des Joncs). Entrer ou sortir de notre quartier implique systématiquement d'utiliser la D999. Son accès est difficile et dangereux par la densité et la vitesse du trafic quotidien. En synergie avec les travaux du Mas Lombard, nous demandons que soient sécurisés nos accès par la construction de deux contre-allées (limitées à 30km/h) de part et d'autre de la D999 depuis le rond-point Antonio Ordonnez jusqu'au futur rond-point du Mas Lombard. D'autre-part nombreuses sont les contributions concernant la pollution et les nuisances des entreprises de notre quartier (TLS-Recyclage, Eiffage-Route et Razel-Bec). Nous sommes pleinement associés à la demande de délocalisation de ces entreprises qui n'ont plus leur place dans une zone urbanisée et encore moins dans un écoquartier (éco, c'est bien d'écologie qu'il s'agit ?). Contribution un peu longue mais il s'agit de la sécurité et de la santé de plusieurs milliers de résidents si l'on prend en compte tous les comités de quartier concernés."

Heureusement pour la Ville que Timale1 y voit un aspect positif. Créer un quartier, c'est un geste fort et qui doit être pérenne. "Je dis qu'il faut vivre avec son temps. C'est bien d'avoir un quartier qui respecte un peu l'environnement. Ok, le projet est grand avec plus de 1 000 logements mais il est bien fait et il donne une grande place à la nature. Je préfère un quartier comme ça à 1 000 logements qu'un quartier raté à 200 logements. Et on en connaît."

Début des travaux, 2022, fin totale de la construction des trois phases, 2032.

En bas de l'image, le Mas Lombard (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité