ActualitésNîmes

CC PONT DU GARD Le Bus de la mer, économique et écologique

À la descente du Bus de la mer de la CCPG, jeudi soir à Vers (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
À la descente du Bus de la mer de la CCPG, jeudi soir à Vers (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Cet été et pour la onzième année consécutive, la Communauté de communes du Pont du Gard propose à ses habitants le Bus de la mer. Le principe est simple : tout l’été, un bus effectue des trajets entre les communes de l’intercommunalité et le Grau-du-Roi, pour un euro par personne l’aller-retour. 

« C’est un service qu’on rend », résume le président de la CCPG Pierre Prat. Car les 17 communes de l’intercommunalité, qui s’étend d’Aramon à Collias, en passant par Meynes et Remoulins, si elles ne sont pas dans la grande ruralité, sont tout de même éloignées des gares qui permettent d’aller au Grau-du-Roi pour un euro. 

Qu’à cela ne tienne : ici on va aussi à la mer pour un euro, mais en car de 59 places. Cinq départs sont donnés des différentes communes de la CCPG, deux le mardi, deux le mercredi et un le jeudi, tôt le matin (à partir de 8 heures pour la première commune) pour emmener les habitants et leurs invités à la mer toute la journée, avec un retour à partir de 18 heures du Grau-du-Roi. Les passagers ont simplement à s’inscrire en mairie, et chaque commune a son propre quota. 

Voilà pour le service, qui a trouvé son public : « d’ordinaire, nous sommes à plus de 70 % de taux de remplissage », souligne Emilie Andorno, chargée de mission mobilités pour la CCPG. De quoi rendre service « à des familles, notamment monoparentales, des grands-parents avec leurs petits-enfants et pas mal de jeunes », poursuit-elle. 

À la descente du Bus de la mer, jeudi soir à Vers-Pont-du-Gard, on retrouvait effectivement une grande variété de passagers comme Caroline, partie à la mer avec ses enfants. « C’est sympa pour passer la journée, promener, faire du shopping, et il est agréable de ne pas avoir à conduire », dit-elle. Et « le côté économique, pas d’essence ni d’autoroute et de parking sur place à payer », ne gâche rien pour elle. 

À côté, un couple de retraités, Martin et Monique, utilise le Bus de la mer « régulièrement depuis des années, c’est notre journée décontractée, reposante, on trouve tout le temps à s’occuper. » Et aussi des cadeaux pour leurs petits enfants, qui vivent en Californie. 

Outre le service rendu, la CCPG y voit aussi un dispositif économique et écologique : « ça fait toujours moins de voitures qui vont au Grau-du-Roi, et quand on regarde, le trajet coûte 18 euros en voiture, note Emilie Andorno. Là pour une famille de quatre personnes, ça fait quatre euros, et zéro souci. » 

Pour la CCPG, ce service représente une dépense, puisque chaque aller-retour, payé un euro par l’utilisateur, coûte 5,50 euros à la collectivité, soit un budget annuel de 18 000 euros. Le prix à payer pour offrir une solution de mobilité estivale à ses habitants. 

Le Bus de la mer est en place jusqu’au 26 août dans les 17 communes de la CCPG. Inscriptions à votre mairie de résidence. Plus d’informations ici. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité