A la uneGardPolitique

MADAME/MONSIEUR Karine Bantzé et Fabrice Verdier, un couple passionné  

Karine, 50 ans, la compagne du président du Pays d'Uzès, Fabrice Verdier (Photo : Coralie Mollaret)
Karine, 50 ans, la compagne du président de la Communauté de communes du Pays d’Uzès, Fabrice Verdier (Photo : Coralie Mollaret)

Fabrice Verdier a rencontré sa compagne, Karine Bantzé, il y a 13 ans. Elle, fonctionnaire au Département, éprise du service public. Lui, maire de Fons-sur-Lussan, passionné de politique. Le couple a réussi une prouesse : s’épanouir aussi bien ensemble qu’individuellement. 

C’est un sacré bout de femme qui partage la vie de Fabrice Verdier. Derrière son mètre soixante, cette coquette vauverdoise ne manque pas de caractère : « J’ai toujours su ce que je voulais ! », déclare-t-elle fièrement. Âgée de 50 ans, Karine a gravi les échelons de la fonction publique. Sa carrière a démarré en tant que chargée d’insertion au CCAS de Vauvert : « J’aidais les demandeurs d’emploi à trouver du travail. La France possède un vaste dispositif d’aides. Dans cette fonction, je me sentais vraiment utile. »

Une femme carriériste et indépendante 

En 2003, la gestion du RMI (Revenu minimum d’insertion) – aujourd’hui RSA – est transférée au Conseil départemental. Un épisode de la longue série de la décentralisation à la française. La jeune femme intègre la collectivité et devient fonctionnaire : « J’ai fait des tas de choses au Département, c’est l’intérêt de travailler dans une collectivité : il y a une grande diversité de métiers ». Chargée plus tard de la commande publique, cette femme organisée et méthodique trouve sa place et finira même à la tête du service. 

En mars 2020, elle est nommée directrice du pôle informatique. Avec 3 200 agents, le numérique est un outil indispensable pour le fonctionnement de la collectivité. Chaque matin, « j’arrive à 7 heures, c’est le moment idéal pour travailler calmement. » Sa carrière professionnelle et à travers elle, le service public, sont de vraies passions. Une caractéristique qu’elle partage avec Fabrice Verdier plus enclin, lui, à la chose politique. 

« Si Fabrice n’était pas investi, je ne pourrais pas être à ses côtés ! »

Le couple s’est rencontré il y a 13 ans, lors d’une ferrade. « Au départ, je ne voulais pas sortir, c’est une copine qui m’a poussée à y aller », lance-t-elle, sourire en coin. L’univers politique, Karine le connaît sans vraiment le connaître. Une chose est sûre : « Si Fabrice n’était pas un élu investi dans ses mandats, je ne pourrais pas être à ses côtés ! » Indépendante, Karine considère son couple comme un moyen de s’épanouir aussi bien seul qu’à deux. 

En 2012, lorsque Fabrice Verdier remporte les Législatives, les amoureux savent que cette victoire est aussi un challenge pour leur couple. Enceinte, Karine accouche le 6 juillet du petit César. Une semaine plus tard, Fabrice Verdier doit se rendre à Paris. « À partir du moment où c’est pour son épanouissement personnel, il peut compter sur moi », souligne Karine. C’est donc tout naturellement que la Gardoise a soutenu son compagnon pour devenir premier adjoint de la ville d’Uzès et président de la Communauté de communes du Pays d’Uzès. 

Complémentaires, Karine et Fabrice alimentent leur couple par l’adrénaline de leurs deux professions. Une histoire d’amour loin d’être monotone, pour un couple loin d’être ennuyeux. 

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité