A la uneActualitésNîmes

NÎMES Nouvel avenant pour la délégation de service public des arènes

Le paseo de la première corrida de la saison à Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Le Conseil municipal de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Un nouvel avenant à la délégation de service public concernant la gestion des spectacles tauromachiques a été voté.

Par délibération du 14 décembre 2019, la Ville a approuvé le choix du candidat retenu pour la gestion des spectacles tauromachiques, la société SCP France. Cette convention de délégation de service public a été conclue pour une durée de cinq ans, à compter du 1er janvier 2020 jusqu’au 31 décembre 2024. Mais quelques modifications sont déjà à l’ordre du jour pour les motifs que l’on peut imaginer, à savoir les conséquences financières liées à la crise sanitaire…

Dans le cadre de cette crise et l’annulation des spectacles taurins du printemps 2020 en résultant, un avenant à la convention de DSP a été établi, précisant la prise en charge par la Ville des frais fixes du 1er semestre 2020 supportés par le délégataire SCP France à hauteur de 201 587,54 euros. Or, la date effective du démarrage du contrat étant sa date de notification soit le 24 février 2020, les dépenses fixes réalisées avant cette date ne peuvent donc pas être prises en considération. Le montant de l’indemnisation, après retrait des dépenses effectuées entre le 1er janvier et le 24 février 2020, a ainsi été ramené à la somme de 123 980,13 euros.

Le paseo de la première corrida à Nîmes cette saison (Photo Archives Anthony Maurin).

En accord avec le Centre français de tauromachie, il est proposé de remplacer des stages par le financement de vaches de « tienta » louées à des éleveurs français à des fins d’entraînement des élèves. Aussi, par temporada, le délégataire sera tenu de louer un nombre de 30 vaches (représentant un coût équivalent aux stages).

En outre, le contrat de DSP précise que dans le cadre des actions pour la promotion de la tauromachie, le délégataire doit organiser, dans les arènes, deux à quatre courses dites « de promotion », au tarif d’entrée unique de cinq euros. Il a été proposé, afin de promouvoir la course camarguaise, de laisser au délégataire la possibilité de présenter des courses de catégorie supérieure dites « avenir », dans le cadre des Jeudis de Nîmes, au tarif d’entrée unique de 10 euros.

Un tarif « fidélité » sera fixé pour les personnes détenant un abonnement de plus de 10 ans soit 172 abonnements ! Les problèmes des vomitoires 107, 108 et 207 sont eux aussi en passe d’être réglés. Pour tenir compte de la baisse de jauge, le nombre de places protocolaire (pour la ville de Nîmes) a été ramené à 200 au lieu de 400 pour l’ensemble des spectacles à jauge limitée. Le contrat de DSP précise que le délégataire verse à la Ville une redevance fixe d’un montant de 115 000 euros (non soumis à TVA) correspondant à l’occupation du domaine public.

Une becerrada au Bosquet (Photo Archives Norman Jardin)

Pour la temporada 2021, en raison de la crise sanitaire, la programmation prévue au contrat de DSP a été modifiée. Ainsi, les trois spectacles de Terre d’aficion ont été annulés, la feria de Pentecôte (sept spectacles) a été remplacée par un weekend taurin en juin (pour trois spectacles), et la feria des Vendanges a vu six spectacles programmés au lieu des quatre spectacles contractuels.

Par ailleurs, durant le weekend taurin du mois de juin, en raison de la pandémie liée au covid-19, l’existence d’un protocole sanitaire strict a imposé au délégataire la mise en place d’une jauge de spectateurs limitée à 5 000 (soit environ la moitié d’une jauge complète).

Ainsi, il a été proposé une réduction de la redevance fixe due par le délégataire à la Ville au titre de l’exercice 2021 de 46 719 euros, pour la ramener à la somme de 68 281 euros. Le montant de l’indemnité versée par la Ville à SCP France correspondant à la prise en charge des frais fixes du délégataire entre le 24 février et le 30 juin 2020 s’élève à 123 980,13 euros (au lieu de 201 587,54 euros).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité