A la uneActualitésBeaucaireEnvironnement

TERRE D’ARGENCE Une piste cyclable bientôt créée sur la digue Beaucaire-Fourques pour 1,8 M€

Une piste cyclable sera créée d'ici la fin de l'année 2022, sur la digue Beaucaire-Fourques. (Photo : Symadrem)

La création de cette piste cyclable en crête de la digue Beaucaire-Fourques, est rendue possible grâce à la signature d'une convention entre le syndicat mixte Symadrem et la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence, ce lundi 27 septembre à Arles.

Le Symadrem(*) a pour mission la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations sur le territoire du grand delta du Rhône. Il intervient sur 30 km d'ouvrages maritimes et 220 km de digues fluviales dont celle de Beaucaire-Fourques. Cette dernière, longue d'une quinzaine de kilomètres, sera prochainement ouverte aux vélos, comme cela a été fait sur la digue Arles-Tarascon. "Toutes les conditions sont aujourd'hui réunies pour permettre un tel aménagement en crête de digue", a souligné Pierre Raviol, président du Symadrem. Et le même de poursuivre : "La largeur de la digue, la vue exceptionnelle qu'elle offre, mais aussi l'identification d'un gestionnaire compétent dans le domaine." Il s'agit de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence.

Juan Martinez, président de la CCBTA et Pierre Raviol, président du Symadrem, ce lundi, lors de la signature de la convention permettant à l'intercommunalité de créer une piste cyclable le long de la digue de Beaucaire à Fourques. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Une convention de superposition d'affectation pour la digue Beaucaire-Fourques a été signée par les présidents des deux entités intéressées ce lundi matin au siège de la Symadrem, à Arles. Elle permet à la CCBTA de créer et d'exploiter une piste cyclable. Ce projet, qui s'ajoute à la création d'une voie verte entre Beaucaire et Bellegarde (12km d'aménagement pour 1,4 M€), est estimé à 1,8M€ et devrait voir le jour dans le courant du deuxième semestre 2022. Le futur aménagement reliera les ports de chaque commune en longeant l'ancien chemin de halage qui borde le canal du Rhône à Sète. "L'enjeu, c'est de boucler notre territoire en voies douces, en voies vertes, sur lesquelles les gens du cru pourront venir se balader à vélo, à pieds, en rollers etc. C'est aussi connaître son territoire, pouvoir appréhender le risque inondations puisqu'ils vont découvrir véritablement les aménagements qui ont été faits entre Beaucaire et Fourques pour la protection de la population, pour la protection des terres agricoles", a précisé le président de la CCBTA, Juan Martinez.

Ce projet ne sera pas l'ultime en Terre d'Argence sur le thème des déplacements doux. Le président a d'ores et déjà pris attache avec le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, afin de travailler à une convention de co-maîtrise d'ouvrage pour porter l'aménagement entre Bellegarde et Saint-Gilles, le long du canal du Rhône à Sète.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité