A la uneNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce mercredi 6 octobre

Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique, a répondu aux questions (photo Norman Jardin)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Assaf face aux questions. Ce mardi, dans la salle de presse du stade des Costières, se poursuivait la concertation du projet de nouveau stade de football, du nouveau quartier, du stade de substitution et de la Halle des sports, avec deux tables rondes. L’une avait pour thème « la relocalisation des club sportifs » et l’autre « Nîmes, ville de sports ». C’est à cette dernière que participait Rani Assaf. Pendant 90 minutes, le président-actionnaire du Nîmes Olympique a répondu aux questions. Il a ouvert la séance avec quelques formules comme « Je ne fais pas ça pour m’enrichir, je suis déjà très riche » ou encore « Le premier qui dit que l’on peut continuer aux Costières, il vient avec moi faire des claquettes à la Ligue pour les convaincre que c’est possible ». L’homme fort du NO a rappelé qu’aucun argent public n’était utilisé et qu’il finançait à 100% le stade provisoire. Si une dizaine de personnes était venue pour assister à cet atelier, ils n’étaient que quatre à poser des questions dont Vincent Bouget (Secrétaire départemental du PCF Gard ; Conseiller départemental Nîmes 3, délégué aux Sports ; Conseiller municipal et communautaire de Nîmes) qui a interrogé Rani Assaf sur le financement du projet. Les échanges ont été courtois même si le président de NO semblait s’agacer quand le sujet du centre de formation revenait sur la table. Le nouveau stade sera équipé d’une pelouse hybride (type 2) et la partie réservée aux Gladiators Nîmes 1991 sera munie de sièges sans dossier afin de leur permettre d'être debout pendant les rencontres. Enfin, Rani Assaf a exclu de nouveau l’organisation de spectacles dans l’enceinte sportive et d'après ses estimations, le projet, une fois terminé, devrait générer 7 à 8 millions d'euros par an (hors soir de match) au bénéfice du Nîmes Olympique.

Rani Assaf lors de la diffusion d'un film faisant la promotion du projet (photo Norman Jardin)

Bye Bye La Bastide. Les Crocodiles diront peut-être adieu au stade des Costières, et bien avant ils abandonneront leur centre d'entraînement de La Bastide. Hier, lors de la consultation sur le projet immobilier porté par Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique a fait part d'un de ses souhaits. "Je ne voulais pas m'y consacrer maintenant mais ce n'est plus possible de s'entraîner sur des terrains qui sont régulièrement inondés et je souhaite faire construire des terrains pour s''installer ailleurs dans les 24 prochains mois, probablement en dehors de Nîmes. La plus grande bêtise de Gazeau est d'avoir acheté la Bastide." Il ne reste plus maintenant au président nîmois qu'à trouver un nouveau lieu de travail pour les Crocodiles.

USAM

Luc Tobie et les Nîmois ont déjà battu Dunkerque il y a quatre jours (photo Lisa Castres / USAM)

On prend les mêmes... Quatre jours après avoir battu Dunkerque 29-21 en championnat (4e journée), l'USAM retrouve l'équipe nordiste ce soir à 20h en huitième de finale de la Coupe de la Ligue toujours dans la salle des Flandres de l'USDK. Restée sur place entre les deux rencontres, la Green team a donc pu sereinement préparer ce match important car parmi ces objectifs de cette saison Nîmes vise un Final Four dans cette compétition annulée la saison dernière à cause de la reprise tardive du championnat. Les mêmes 16 joueurs sont reconduits avec toujours Gallego, R. Salou et Tesio absents. La rencontre est diffusée sur la chaîne Youtube LNH TV.

Le groupe retenu : Desbonnet, Paul; Poyet, Jakobsen, Joblon, Nyateu, Dupuy, Acquevillo, Minel, Hesham, Tobie, Salou, Rebichon, Sanad, Gibernon, Guigou. 

Tennis

Bonzi surpris par Rosenkranz. Grosse surprise au Challenger de Mouilleron-le-Captif (Vendée). Le Gardois Benjamin Bonzi, 60e mondial et tête de série numéro 1 du tournoi, s’est fait éliminer d’entrée par l’Allemand Matz Rosenkranz, modeste 487e mondial. Tout avait pourtant bien démarré pour l’Anduzien qui semblait se diriger vers un match maîtrisé au bout d’une vingtaine de minutes (5/2). Mais la machine s’est enrayée et Rosenkranz a lâché les chevaux pour réaliser le plus bel exploit de sa jeune carrière et s’imposer 7/6 6/4. Après un été achevé par trois titres et quinze victoires consécutives, Benjamin Bonzi n’a remporté qu’une seule de ses quatre parties de l’automne.

K-1

Box'in Night, J-3. Ce samedi, la salle de Pablo-Neruda sera le théâtre de la troisième édition de la "Box'in Night", un gala de K-1 (boxe pied-poing). Un événement diffusé sur RMC Sport qui avait réuni près de 2 000 personnes en 2020, juste avant la pandémie. Pour cette soirée, onze combats professionnels sont prévus avec des Gardois à l'honneur et des affiches inédites. Avec notamment en main event, le très attendu duel entre les deux Nîmois : Franck Roueztkoff et Karim Jabri. La billetterie est toujours ouverte au tarif unique de 20€, les places sont disponibles à Sport 2000 Nîmes et Arles ainsi qu'à Decathlon Nîmes. Un guichet sera disponible sur place le jour de l'événement. Retrouvez ci-dessus le promoteur Sabri Belhabib en vidéo qui évoque la dernière ligne droite dans la préparation de la "Box'in Night".

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité