A la uneActualitésGardNîmesPolitique

ÉDITORIAL Franck Proust coincé entre un requin et un crocodile

De gauche à droite : le premier adjoint de Nîmes Julien Plantier, le président de Nîmes métropole Franck Proust et le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier (Photo : Nicolas Dhombres)

Pauvre Franck Proust ! La semaine dernière n’a pas été de tout repos pour le président Les Républicains de Nîmes métropole. Tout a commencé mardi 19 octobre autour d’une coupe de champagne dans le bureau du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, qui fêtait son anniversaire. Après avoir trinqué à ses 76 printemps, Jean-Paul Fournier, insistant, a encore voulu s’assurer auprès de Franck Proust que son palais des congrès bénéficierait bien d’une subvention de 10 M€. Comme quoi on peut être des amis de 30 ans sans que la confiance règne... De quoi agacer le président de Nîmes métropole qui s'enflamme et exagère le trait en prenant papier et stylo pour rédiger une reconnaissance de dette ! Un mouvement d'humeur sous le regard jouissif d’un Julien Plantier, premier adjoint de la Ville, qui se régale des tensions entre les vieux copains de la Droite nîmoise. Le jeune requin pourrait un jour en profiter... Mais nous n’étions là qu’en début de semaine. Trois jours plus tard, Jean-Paul Fournier vient sur le plateau de Bonsoir le Gard. Le robuste crocodile nîmois a bien l’intention de montrer qu’il a encore les crocs… D’entrée, il lâche une bombe : en plus des 10 M€ pour son palais des congrès, il assure que la ville de Nîmes bénéficiera de 7,5 M€ supplémentaires pour la réalisation des projets de son dernier mandat. Soit 17,5 M€ qui représentent plus de la moitié des aides délivrées aux 39 communes de Nîmes métropole sur le mandat pour financer leurs projets. De quoi mettre dans l'embarras Franck Proust qui, depuis des mois, bataille pour instaurer une forme d’équité entre les communes et également pérenniser sa gouvernance. Le conseil communautaire du 2 novembre, où tout le monde se réunira pour adopter les nouvelles règles d’attribution de ces subventions, risque d’être explosif ! Allez expliquer à 38 maires que le 39e, à lui seul, mange la moitié du gâteau. En plus d'être indigeste, c'est difficile à avaler... Et pour finir la semaine en beauté, Jean-Paul Fournier estime que Franck Proust est déjà assez occupé à l’Agglo pour prétendre devenir son successeur à la mairie. Ce qui est toujours savoureux dans la bouche d'un homme qui fut à la fois maire, président d’Agglo et sénateur...

Coralie Mollaret et Tony Duret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité