A la uneNîmes OlympiqueRCNSports Gard

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce mardi 26 octobre

Rani Assaf a peut-être trouvé le lieu pour implanter le nouveau centre d'entraînement du Nîmes Olympique (Photo Anthony Maurin)
Les supporters des Nemausus 2013 (Photo Anthony Maurin)

Comme chaque jour, du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Le centre d’entraînement installé à Garons ? Le 5 octobre dernier, lors de l'atelier de concertation sur le futur stade de Nîmes Olympique et le projet immobilier porté Rani Assaf, ce dernier avait fait part de sa volonté de quitter le site de la Bastide et déménager le centre d’entraînement des Crocodiles. "On va construire et probablement sortir de Nîmes", avait indiqué le président nîmois. Il semblerait que ses recherches avancent puisque la semaine dernière, Rani Assaf a rencontré Alain Dalmas, le maire de Garons. L’objet de ce rendez-vous portait sur des terrains qui intéressent l’homme d'affaires, pour y construire le nouveau centre d’entraînement. La rencontre s’est déroulée à la mairie de Garons et la municipalité a mis en contact le président nîmois avec les quatre propriétaires concernées par la superficie de terrain choisie par l’ancien numéro deux de Free. Il ne reste plus à Rani Assaf qu'à convaincre ces propriétaires. Le site de Garons ne manque pas d’atouts avec l’aéroport, l’autoroute à proximité et la faible distance qui sépare les deux communes (Garons et Nîmes) qui n’est que de 11 kilomètres. À suivre…

Les Nemausus 2013 veulent organiser une réunion publique. Décidément, les réunions publiques s’enchaînent autour du Nîmes Olympique. Après un mois de concertation autour du projet de nouveau de stade de Rani Assaf, c’est au tour du groupe de supporter Nemausus 2013 d’organiser une réunion publique afin « d’agir face à la dégringolade » du club. « Les résultats sportifs sont catastrophiques pour l’équipe première, mais aussi la réserve et les catégories de jeunes, estime le président de l’association, Cyril Roure. Le Nîmes Olympique est en train de crever à petit feu. Face au mépris de la direction du club, nous devons nous faire entendre. Nous invitons tous les amoureux du club à soumettre leurs idées lors de cette réunion. » Celle-ci aura lieu ce jeudi à 18h30. Le lieu n’a pas encore été défini.

Rugby Club Nîmois

Steeve Calligaro, nouveau président du Rugby Club Nîmois (Photo RCN)

Calligaro nouveau président. Vendredi soir, lors de l'assemblée générale du club, Steeve Calligaro est devenu officiellement le nouveau président du Rugby Club Nîmois. Il succède à Olivier Bonné qui a souhaité passer la main après presque dix ans de bons et loyaux services. Joueur sous le maillot vert et rouge de 6 à 19 ans, Steeve Calligaro est ensuite revenu au club en tant que partenaire il y a cinq ans. Âgé de 45 ans, ce chef d'entreprise dirige la société Adrexo, filiale de Hopp's groupe, expert en diffusion physique et numérique d'imprimés publicitaires. Vice-président depuis un an et demi, il devient donc président, même si la passation a démarré depuis quatre mois quand Olivier Bonné avait annoncé son départ. Un nouvel homme fort qui ambitionne la montée en National dans les trois ans à venir. "Avec plus de 150 000 habitants, Nîmes a le potentiel tant économique que sociétal de figurer dans les années à venir dans le top 50 du rugby français !", assure-t-il. Dans cette aventure, il sera entouré de plusieurs vice-présidents, notamment Romain Tissot (en charge du projet du club), Nicolas Ricome (développement commercial) ainsi que l'ancien international Bernard Viviès, qui aura un oeil sur l'équipe première.

Tennis

Robin Bertrand dans les 1 000. Vainqueur de la Coupe de France des 15/16 ans en 2019, le Nîmois Robin Bertrand est un espoir du tennis hexagonal. Après quelques bonnes performances chez les juniors où il a atteint le top 60 mondial, le pensionnaire du tennis club des Hauts de Nîmes s’est lancé à plein temps sur le circuit professionnel. 2 200e mondial en mai dernier, il devrait intégrer le top 1 000 dans les prochains jours suite à plusieurs belles performances en tournoi Future, le premier échelon du circuit international. En novembre, Robin Bertrand découvrira même le niveau supérieur puis qu’il a reçu une invitation pour participer aux qualifications du Challenger de Pau. « L’objectif pour lui sera de se rapprocher du top 300 mondial en 2022, avance son coach, Pascal Courtois. C’est un gros travailleur et il va continuer à progresser. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité