ActualitésEconomieGard

OCCITANIE Les camping-caristes aiment la région

(Photo MB)
La nouvelle manière de voyager en toute liberté, le camping-car (Photo MB)

Le baromètre du tourisme en camping-car pour l'arrière saison 2021 est sorti via une enquête. L'Occitanie est la troisième région française en matière d'accueil et de tourisme concerné.

L’étude fait ressortir une prévision de 4,8 millions de nuits entre octobre et décembre 2021. L’apport économique des camping-caristes à l’économie française au cours de l’arrière-saison est ainsi estimé à 270 millions d’euros. En effet, un couple de camping-cariste dépense en moyenne 56 euros par jour, 46 euros pour les acteurs économiques locaux et 10 euros pour l’hébergement. Autant dire qu'il est difficile de se passer de cet apport économique en ces temps de crise.

Déjà, le marché des véhicules de loisirs a été marqué par la hausse sensible du nombre d’immatriculations en Europe (+30 %). Pour les camping-caristes, la Covid-19 n’est visiblement plus un frein pour envisager un déplacement.

D’ici la fin de l’année, 96 % des camping-caristes interrogés ont prévu de voyager. Ils privilégieront les destinations comme la Bretagne, encore au premier rang des destinations régionales avec près de 800 000 nuits (16,4 %). La Nouvelle-Aquitaine est en deuxième position, suivie de l’Occitanie (15,1% avec 733 000 nuitées).

Quelles sont les préférences des camping-caristes ? Des séjours à la mer (67 %), suivies des destinations nature à la campagne (55 %). Ils sont de plus en plus à envisager des séjours à la montagne : 33 % à exprimer ce souhait pour l’arrière-saison 2021 contre 18 % à la même période en 2020. Et la fin d'année devrait être bonne. Les camping-caristes prévoient de partir très majoritairement hors vacances scolaires en octobre (51 %), en novembre (40 %) et en décembre (22 %).

Ce baromètre a été réalisé du 28 septembre au 5 octobre derniers auprès d’un échantillon représentatif de 2 500 camping-caristes français. Il porte sur leurs destinations de vacances d’octobre à décembre, le nombre de nuits prévues, leur ressenti face à la crise sanitaire, les préférences en termes d’étapes et leurs habitudes de séjours.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité