A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Résister Aubagne pour accéder aux 32es de finale

Les Crocos veulent retrouver de l'efficacité dans les deux surfaces. (Photo Anthony Maurin).
Lucas Dias devrait garder les buts nîmois cet après-midi (Photo Lucas Dias)

Cet après-midi à 16h, Nîmes Olympique se déplace à Aubagne (N2) dans le cadre du 8e tour de la Coupe de France. Face à un club amateur, qui évolue deux divisions en-dessous d’eux, les Crocos doivent assumer leur statut pour entrevoir les 32es de finale et poursuivre ce regain de forme en enchaînant un quatrième succès consécutif.

Au Nîmes Olympique, la série de neuf matches sans victoire est désormais oubliée. Elle a pris fin avec un succès à Sochaux (0-1) avant que les Crocos enchaînent avec deux victoires consécutives face à Chusclan-Laudun (0-3) et Quevilly-Rouen (2-1). Pour réaliser le quatre à la suite et continuer sur cette bonne dynamique, Nîmes doit se débarrasser d’Aubagne (N2), ce samedi à 16h pour le 8e tour de la Coupe de France. Comme souvent dans cette compétition quand les deux équipes sont séparées de deux niveaux, la rencontre a tout l’air d’un piège.

Et il y a quelques semaines, il y aurait eu de quoi davantage s’inquiéter. Un retour d’un état d’esprit conquérant avec des attitudes positives a entraîné ce regain de résultats. Mais dans le jeu, Pascal Plancque n’est pas satisfait :« En termes de contenu, c’est encore insuffisant. En début de saison, on développait un jeu plutôt sympa, là ce n’est pas vraiment le cas. Contre Quevilly, mise à part l’entame, après avoir encaissé le but on est revenu grâce à notre volonté et de la réussite. La fin de match a été très laborieuse. » Un match de Coupe contre un adversaire surmotivé à créer l’exploit, ce n’est pas forcément la partie idéale pour développer du jeu.

L’essentiel est surtout de se qualifier pour ces 32es de finale, marquant l’entrée en lice des 20 équipes de Ligue 1, qui sont programmés dès les 18 et 19 décembre. La saison dernière, Aubagne était parvenue à atteindre les 16es de finale, battu par Toulouse (0-2). Troisièmes du Groupe C de National 2, les Aubagnais sont toujours invaincus cette saison à domicile. « C’est une équipe qui a battu la réserve de Monaco (4-1) la semaine dernière. Elle est en confiance et va jouer chez elle avec beaucoup d’espoir », craint Pascal Plancque.

« Il n’y a pas de souci d’économiser quelqu’un sur ce match »

Mais ses joueurs n’abordent pas ce match en dilettante. « On ne sous-estime pas l’adversaire, c’est un match très compliqué à jouer. Si on est dans le bon état d’esprit et dans l’engagement, je ne vois pas pourquoi ça poserait un problème », confie Mahamadou Doucouré. Côté nîmois, on aimerait vivre une épopée en Coupe de France, ce qui n’est plus arrivé depuis la saison 2004/2005 et une aventure terminée en demi-finale pour un club de National. « J’ambitionne, j’aimerais beaucoup, c’est une belle épreuve mais les premiers tours sont chauds à passer », avoue Pascal Plancque.

Contrairement au tour suivant, l’entraîneur gardois ne devrait pas faire souffler au milieu de terrain : « Il n’y a pas de souci d’économiser quelqu’un sur ce match. » Ainsi, on devrait voir l’équipe type des Crocos du moment, en prenant compte les blessés. Ils sont cinq absents pour cette rencontre : Nazih, Briançon, Martinez, Ferhat et Koné. Présent dans le groupe, Bratveit est remplaçant car pas totalement remis d’une gêne au poignet, Dias est donc titulaire.

Sainte-Luce fait son retour au poste de latéral gauche. Cela devrait être du classique au milieu, Doucouré devrait débuter à la pointe de l’attaque. Sur le banc, Aribi fait son retour. Des Crocos qui feront sans la centaine de supporters initialement prévue à cause d’un arrêté préfectoral interdisant la venue de fans nîmois à Aubagne. Habitués cette saison à avoir moins de soutiens, les Nîmois devraient cependant trouver  les ressources nécessaires pour accéder au tour suivant.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Bratveit, Dias – Paquiez, Burner, Philibert, Guessoum, Ueda, Sainte-Luce – Ponceau, Fomba, Valerio, Delpech, Cubas, Benrahou, Eliasson – Omarsson, Doucouré, Aribi.

Le onze probable : Dias – Burner, Ueda, Guessoum, Sainte-Luce – Cubas – Benrahou, Ponceau, Fomba, Eliasson – Doucouré.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité