ActualitésAlès-CévennesEnvironnementSociété

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Réflexions et interrogations sur le futur écoquartier

C'est ici, en bordure de la route d'Uzès, que s'implantera le futur écoquartier. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce lundi 29 novembre, une réunion publique d’information se tenait à Saint-Hilaire-de-Brethmas pour évoquer le futur écoquartier de La Jasse de Bernard, l’un des sept hameaux de la commune. 

Une trentaine d’habitants, essentiellement de Saint-Hilaire-de-Brethmas, mais aussi des communes voisines, a fait le déplacement à la salle Louis Benoît lundi soir. Le maire, Jean-Michel Perret, introduit cette réunion en rappelant qu’il veut « faire de la mixité, mais pas n’importe où et pas n’importe comment ». Parmi les logements qui seront construits dans cette zone de deux hectares qui borde la route d’Uzès, la moitié - ou presque - sera effectivement constituée de logements sociaux. 

Hier soir, une réunion publique d’information se tenait à Saint-Hilaire-de-Brethmas pour évoquer le futur écoquartier de La Jasse de Bernard. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Hier soir, une réunion publique d’information se tenait à Saint-Hilaire-de-Brethmas pour évoquer le futur écoquartier de La Jasse de Bernard. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Emmanuelle, l’animatrice de la réunion qui oeuvre pour la société Lisode - spécialisée dans l’ingéniérie de la concertation - détaille la suite des opérations : « Deux ateliers ouverts à tous auront lieu les 16 décembre 2021 et 6 janvier 2022, avant une réunion de restitution des résultats de la concertation à la mi-février 2022. » 

Un nouveau pôle santé

Mais avant ces futures étapes, cette première réunion d’information devait permettre de délivrer quelques éléments ou répondre aux inquiétudes, même si certaines personnes du public sont restées sur leur faim. Quelques questions n’ont pas trouvé de réponse comme le nombre d’habitants qui vivront dans ce quartier, la typologie des bâtiments ou les aménagements liés à la voirie, autant de sujets qui seront évoqués dans les prochains ateliers puis étudiés par les professionnels de l’urbanisme, la municipalité et la préfecture. « C’est dur de se prononcer sur ce projet avec si peu d’éléments », regrette un homme. 

C'est ici, en bordure de la route d'Uzès, que s'implantera le futur écoquartier. Photo Tony Duret / Objectif Gard

On apprend néanmoins que ce nouveau quartier abritera un pôle santé. Jean-Michel Perret complète : « L’urgence est de trouver des médecins généralistes pour préparer l’avenir, même si on en déjà quatre sur la commune. Pour définir les autres métiers, on va consulter les professionnels de santé qui sont à Saint-Hilaire et voir si, eux-mêmes, ne veulent pas s’y installer ». Les échanges se sont clos sur les questions environnementales, toutes majoritairement posées par une ancienne adjointe de la commune, Béatrice Bernard Chamson. Cette dernière, qui tient davantage à préserver les espèces que le maire, donne une tournure politique à cette soirée : « Et la station d’épuration ? », attaque-t-elle sur un sujet sensible pour de nombreux territoires. « Ca n’a rien à voir avec le sujet de ce soir », lui répond Jean-Michel Perret. « C’est quand même un cadre de qualité de vie qui disparait », regrette Béatrice Bernard Chamson alors qu’au même moment un participant félicite les élus pour cette « bonne idée ». Ce qui fait dire au maire : « On ne mettra pas tout le monde d’accord ». Mais il est habitué. 

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité