ActualitésÉducationGardPolitiqueSanté

GARD Deux initiatives lauréates de l’appel à projet des 1 000 premiers jours

Adrien Taquet, secrétaire d'État chargé de l'enfance et des familles, lors d'une visite à Nîmes (Photo Corentin Corger)
Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance et de la famille (Photo DR : ministère des Solidarités et de la Santé)

Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé a dévoilé la liste des lauréats de l’appel à projet des 1 000 premiers jours destiné à mieux informer et mieux accompagner les jeunes parents. Pour l’Occitanie, 15 projets ont été retenus et notamment deux dans le Gard.

Le président de la République a inscrit la question des 1 000 premiers jours de l’enfant au cœur de l’action du Gouvernement. Les progrès scientifiques légitiment en effet un investissement le plus précoce possible dans cette période importante de la vie. L’objectif est surtout d’accompagner au mieux les parents pour répondre de manière adaptée aux besoins de leurs enfants.

« Face au sentiment d’être souvent trop seuls face à la parentalité, les parents expriment un besoin croissant d’être mieux accompagnés, explique le secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles. S’il n’existe pas (et heureusement) de « guide du bon parent », beaucoup de moyens peuvent être employés pour soutenir chaque parent au quotidien durant les 1 000 premiers jours de leur enfant : leur faciliter l’accès aux services de santé et de soins, leur fournir une information fiable en termes de nutrition, améliorer les modes de garde, proposer des congés parentaux adaptés aux besoins de chaque famille, répondre rapidement à leurs interrogations lorsqu’ils en ont et surtout, leur donner confiance en eux dans leur rôle de parents. Réunir tous ces moyens est l’ambition du « parcours 1 000 jours » de soutien à la parentalité que le Gouvernement présentera dans les prochains mois. »

Les agences régionales de santé (ARS) et les directions régionales de l’économie, de l’emploi et des solidarités (DREETS) ont donc été invitées à lancer des appels à projets. Des projets construits à partir des besoins des parents et des enfants, adaptés à leur quotidien, à leur rythme et à leur lieu de vie, réunissant les services et professionnels des secteurs sanitaire et social, pour un meilleur accompagnement des parents et au bénéfice du développement et de la santé de l’enfant.

Les projets devaient s’inscrire sur au moins l’un des six axes prioritaires nationaux :

  • Repérage des situations de fragilité et accompagnement des parents sans rupture tout au long des 1 000 premiers jours ;
  • Développement d’actions en promotion de la santé pour les plus petits ;
  • Prévention de l’isolement et de l’épuisement des parents, notamment des mères en post-partum ;
  • Aménagement des lieux et de l’offre pour favoriser l’éveil culturel et artistique des tout-petits, notamment des plus défavorisés ;
  • Conciliation des temps entre vie professionnelle et parentalité ;
  • Place du père ou du second parent.

Découvrez les lauréats dans le Gard :

ASSOC ECOLE SAMUEL-VINCENT (NÎMES). Prévenir le burn-out parental

Dans le cadre du réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (REAAP), sensibilisation des intervenants de la petite enfance, adhérents au réseau (multi accueil, animatrice des RAM (relais d’assistant maternel), jardin d’enfants, LAEP (lieu d’accueil enfant parent), intervenants du projet de réussite éducative, à la question de l’épuisement des parents et du « burn-out » parental. Il vise également à repérer certains troubles post-partum pour accompagner les mères afin qu’elles puissent répondre au mieux aux besoins de leurs enfants et à mettre en place une action innovante « d’aller-vers » autour du jeu en proposant d’investir les espaces publics avec la ludothèque installée dans le quartier.

CALADE CENTRE SOCIOCULTUREL (SOMMIÈRES). La Parent’aise : bien naître et s’épanouir

Mettre en place des temps de rencontre conviviaux entre pairs pour les futurs et jeunes parents (notamment les familles monoparentales et les femmes seules avec enfants) peu habitués à fréquenter les lieux de parentalité, notamment sur la période des 1 000 premiers jours afin de soutenir la parentalité et lutter contre l’isolement des familles. L’objectif est de sensibiliser et d’outiller les parents pour lutter contre l’épuisement parental. Les supports proposés : atelier cuisine, temps de parole, intervention thématique… Les thématiques abordées : alimentation, éveil, éducation bienveillante, rythme de chacun, sommeil, vie familiale…

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité