A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Fin de série pour les Crocos face à Dunkerque

Koné (Photo Anthony Maurin).
Benrahou n’a pas eu son influence habituelle sur le jeu du NO face à Dunkerque (Photo : Anthony Maurin)

Auteurs d’un match raté dans les grandes largeurs face à Dunkerque ce samedi soir pour le compte de la 23e journée de Ligue 2, les Crocos ont mis fin à leur belle série de trois victoires consécutives avec leur première défaite de 2022 (0-1). 

Deux équipes, un objectif : se rapprocher des barrages. En haut pour les Nîmois revigorés par leurs trois victoires consécutives visant désormais la 5e place, en bas pour les Dunkerquois, en grande difficulté au classement et sevrés de victoire depuis la Toussaint visant pour leur part la 18e place. 

Ce match débute sur un petit rythme et une frappe molle de Benrahou après une poignée de secondes de jeu. De quoi donner le ton pour des Crocos globalement inoffensifs lors de ce premier acte : si les Nordistes ont toutes les peines du monde à dépasser leur moitié de terrain dans le premier quart d’heure, les Rouge et blanc ne parviennent pas à se montrer tranchants, à l’image de Koné, bien repris par deux fois dans la surface (12e, 18e). 

Les fautes se multiplient d’un côté comme de l’autre, et on ne peut pas dire qu’on assiste à du grand football. Limitée, cette équipe de l’USLD l’est assurément, mais ce n’est pas pour autant que la pire attaque de L2 ne se montre pas dangereuse : la première occasion franche est pour Tchokounté, qui place une tête puissante juste au-dessus (23e). 

Les visiteurs se mettent à jouer plus haut, poussent et enchaînent les corners et les coups de pieds arrêtés, bien aidés par des Nîmois souvent en retard et donc repris par la patrouille, en l’occurence un intransigeant M. Lepaysant. À la demi-heure de jeu, on commence à se dire qu’on va peut-être passer une mauvaise soirée aux Costières, où l’ambiance s’échauffe en Nord : des chants hostiles à Rani Assaf sont scandés et des fumigènes craqués.

On se rapproche de la fin de ce premier acte, et Dunkerque loupe de peu l’ouverture du score par le truchement de Rocheteau. Dans la surface, l’attaquant réalise un enchaînement de grande classe pour se retrouver seul aux 6 mètres face à Bråtveit, heureusement suivi d’une frappe complètement loupée, trop écrasée et trop croisée (40e). 

De quoi réveiller les hommes de Nicolas Usaï : juste avant que M. Lepaysant ne siffle la fin de cette terne première période, Sarr, une des meilleurs Crocos sur le terrain, envoie une lourde frappe des 25 mètres bien détournée par Vachoux (45e). Dans la foulée, Koné reprend le corner de Benrahou de la tête juste à côté. La mi-temps est sifflée sur ce score nul et vierge, et on se dit que depuis l’arrivée de Nicolas Usaï, le NO gagne mais ne joue qu’une période sur deux, en espérant que ce soir, ce soit la seconde. 

Une défaite méritée

Espoirs déçus, et à défaut de faire mieux, les Crocos vont réussir à faire pire. Pas inspirés du tout devant, à l’image de Benrahou, décevant, les Nîmois concèdent une nouvelle occasion franche à Tchokounté, qui ne cadre pas sa tête de près (50e). On a alors le sentiment que le NO pourrait jouer des heures sans marquer ni même se montrer dangereux. 

Nicolas Usaï fait deux changements à l’heure de jeu, avec les entrées d’Ómarsson et Ponceau à la place d’un Eliasson en dedans et d’un Delpech d’abord intéressant avant de plonger physiquement. Si ce sang neuf a le mérite de redynamiser un peu le jeu des Rouge et blanc, avec une frappe de Burner à côté et quelques intentions, on est toutefois loin du compte. Et quelques minutes plus tard, Ómarsson prend un rouge direct pour une semelle sur un Nordiste (67e), sanction sévère, la faute étant plus maladroite qu’intentionnelle. 

Ça se complique pour les Nîmois, d’autant plus que Dunkerque va ouvrir le score en perforant la défense gardoise en deux passes : Tchokounté sur la droite pour I. Gomis, qui lance Rocheteau. L’attaquant de l’USLD frappe à ras de terre à l’entrée de la surface et trompe Bråtveit (0-1, 73e). Les Dunkerquois mènent, et le pire, c’est que ce n’est pas volé. 

La réaction Croco est timide, avec une tête molle de Fomba dans les bras de Vachoux (76e). Et à défaut de voir du beau jeu, on aurait pu voir une belle bagarre lorsque les esprits se sont échauffés à la 81e. Heureusement, elle ne tiendra pas plus ses promesses que le match, et se soldera par un jaune de chaque côté. 

Les Nîmois ne se montrent plus dangereux (et c’est un bien grand mot) que sur coups de pied arrêtés, avec une tête contrée de Sarr qui passe de peu à côté et une frappe lointaine étrange de Burner dont le rebond, traître, obligera Vachoux à claquer la balle en corner (84e). 

Plus grand chose à signaler ensuite : le NO met fin à sa belle série après un match plus que terne et reste scotché à la 8e place. Même si la saison est encore longue, les barrages s’éloignent pour les Crocos, à 6 points de la 5e place, alors qu’à l’autre bout du classement, les Dunkerquois peuvent y croire. Il faudra rebondir samedi prochain à Caen. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

 

23e journée de Ligue 2. Stade des Costières. Spectateurs : 1 500 environ. Nîmes Olympique – USL Dunkerque : 0-1. (mi-temps : 0-0). Arbitre : M. Lepaysant. But pour Dunkerque : Rocheteau (73e). Avertissements à Nîmes : Delpech (28e), Koné (48e), Sarr (81e), Ponceau (90e+1). Expulsion à Nîmes : Ómarsson (67e). Avertissements à Dunkerque : Huysman (19e), Tchokounté (53e), Trichard (61e), I. Gomis (81e), Yohou (90e+5). 

Nîmes : Bråtveit – Burner, Mbow, Guessoum, Sainte-Luce (Sadzoute, 81e) – Sarr, Fomba (Cap.), Delpech (Ponceau, 58e), Benrahou, Eliasson (Ómarsson, 58e) — Koné. Remplaçants non utilisés : Dias (g.), Ueda, Paquiez, Valerio. Entraîneur : Nicolas Usaï.

Dunkerque : Vachoux — Trichard (Brahimi, 64e), Yohou, Thiam, Huysman, Dudouit — Kikonda (Kerrouche, 82e), I. Gomis (Gomis, 87e), Salama (Ouadah, 64e) — Tchokounté (Cap.), Rocheteau (Abdeddou, 82e). Remplaçants non utilisés : Maraval (g.), Majouga. Entraîneur : Romain Revelli. 

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité