ActualitésNîmesSociété

NÎMES La prochaine session d’Orgue à midi sera assurée par Christophe Guida

L'orgue de la cathédrale de Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin).
La cathédrale de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Samedi 19 février prochain, la pause musicale spirituelle « Orgue à midi », entre 12h et 12h30 à la Cathédrale de Nîmes, sera assurée par Christophe Guida. L’association des Amis des orgues de la cathédrale est à l’organisation.

Christophe Guida est né à Marseille en 1982. À l’âge de 11 ans, il intègre la classe d’orgue d’Annick Chevalier au CNR de Marseille, où il obtient le premier prix d’orgue et d’improvisation. Il est nommé organiste titulaire de la basilique du Sacré-Coeur de Marseille à 22 ans. En 2009, il enregistre la création mondiale des œuvres pour orgue de Mikaël Tariverdiev, distribué par le label Hortus.

Christophe Guida pour Orgue à midi

Christophe Guida a travaillé régulièrement avec la Maîtrise des Bouches-du-Rhône. Reconnu comme un interprète privilégié de la musique française, il joue fréquemment le Concerto de Poulenc, le Requiem de Maurice Duruflé, les messes pour orgue de Léo Delibes et Louis Vierne. Christophe Guida s’attache à donner une nouvelle direction musicale à cet instrument en l’associant à d’autres genres musicaux où on ne s’y attend pas forcément, comme l’électro, le jazz ou la pop. Il s’entoure de nombreux artistes dont la compositrice Malvina Meinier et Héloïse Gaillard, hautboïste baroque (Ensemble Amarillis) avec qui il a enregistré un album consacré aux œuvres du compositeur baroque allemand Johann Ludwig Krebs (Ligia digital) récompensé par quatre Diapasons. Christophe est actuellement professeur d’orgue et de formation musicale au CRC de Pierrefitte-sur-Seine et de port Marly.

Au programme de cette session nîmoise signée Christophe Guida, Georg Böhm (1661 – 1733) avec son prélude en do majeur 1715. Dietrich Buxtehude (1637 – 1707) et sa Passacaille bux Wv 161 et, pour finir, Johann Ludwig Krebs (1713 – 1780) avec son prélude et fugue en ré mineur.

Entrée libre dans la limite des places disponibles et des conditions sanitaires, libre participation aux frais mais si vous désirez que ce genre d’animation se poursuivent, n’hésitez pas à mettre la main à la poche.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité