ActualitésCamargueÉducationGardNîmesSociété

NÎMES Huit jeunes partent en Grèce avec Erasmus+

Les nuits jeunes avant leur départ à Kalamata (Photo Anthony Maurin).
Monika présente aux huit jeunes les goodies que l’Europe leur offre avant le départ en Grèce (Photo Anthony Maurin).

Huit jeunes des Missions locales jeunes de Nîmes métropole et de Petite Camargue sont partis à Kalamata en Grèce pour un stage de six semaines dans le cadre du programme Erasmus+.

Avec la Maison de l’Europe, les missions locales jeunes, la Région Occitanie et les fonds européens, le programme Eramus+ est tout à fait abordable. N’allez pas croire que ces voyages sont onéreux car, outre le voyage, l’hébergement et la restauration sont pris en charge et les partenaires proposent également un programme culturel permettant aux stagiaires de découvrir le pays pendant leur séjour de six semaines.

Les huit jeunes avant leur départ à Kalamata (Photo Anthony Maurin).

À leur retour en avril prochain les participants seront invités à un bilan à la Maison de l’Europe et surtout se verront remettre leur certificat Europass Mobilité. Pour la chargée de projet mobilité professionnelle à la Maison de l’Europe Monika Oszmaniec, « c’est notre dernière session avant le départ des jeunes pour six semaines. Ils vont à Kalamata, en Grèce, pour effectuer un stage professionnel en entreprise. Tout est pris en charge à 50 % par l’Europe et à 50 % par la Région. Le projet commence vraiment dimanche avec leur départ. Ils reviendront le 3 avril. »

Pour l’heure, ce voyage va permettre à ces huit jeunes de vivre de belles expériences. Quatre femmes et quatre hommes, quatre venus de la Mission locale jeunes de Petite Camargue et quatre autres de celle de Nîmes métropole. Pour les lieux de stage comme pour le logement la Maison de l’Europe travaille en étroite collaboration avec des partenaires locaux comme c’est encore le cas ici avec un Youth Center.

Certains avaient déjà préparé leurs bagages (Photo Anthony Maurin).

Pour Monika, les jeunes sont prêts. « Après deux mois de préparatifs durant lesquels tous les aspects du voyage comme la citoyenneté, l’Europe, la cohésion de groupe… ont été abordé, les jeunes ont pu faire leurs débuts en langue grecque mais évidemment aussi et surtout ont approfondi leur talent en anglais. Ce groupe de huit va être logé ensemble dans une sorte de résidence hôtelière, en chambre double et avec une cuisine que les huit se partageront. C’est aussi pour cela que la cohésion de groupe doit être forte. Sur place, ils seront toujours accompagnés par des partenaires si le besoin s’en fait ressentir. Ils auront également 70 euros d’argent de poche par semaine. Mieux, des sorties culturelles seront elles aussi prises encore charge. »

(Photo Anthony Maurin).

Corentin, 21 ans, a connu le programme via la MLJ de Nîmes et va faire son stage dans un centre de réhabilitation pour personnes handicapées. Ça tombe bien car il veut devenir éducateur spécialisé et améliorer son anglais. Ymen, 20 ans, de Vauvert, fera quant à elle ses débuts dans une garderie. Elle aimerait être auxiliaire dans une école.

Alexia a 25 ans, est nîmoise depuis peu et va travailler avec des enfants. Son projet d’avenir correspond avec son stage. Oussama, vient de Vauvert, et va gérer le site web d’une boutique de sport. Il aimerait devenir web développeur.

(Photo Anthony Maurin).

Tom, 19 ans est venu grâce à la MLJ de Vauvert. Il faut dire que sa grande soeur est passée par ce programme avant lui et il a vu ô combien elle avait apprécié son séjour. Tom fera son stage en entreprise dans le tourisme mais concernant son avenir, le jeune n’a pas encore d’idée. Une belle occasion pour lui de vivre une expérience, de parler l’anglais et de profiter du paysage.

Carol a 19 ans, elle part à Kalamata via la MLJ de Vauvert. Elle a eu deux propositions de stage pour être serveuse et réceptionniste. Plus tard c’est le second métier qu’elle aimerait faire mais sortir de sa zone de confort est une chance pour son développement personnel.

Sarah fêtera ses 21 ans sur place, à Kalamata.  Elle fera son stage dans une épicerie traditionnelle qui vend des aliments grecs très locaux. Motivée pour progresser en anglais, Sarah veut devenir bilingue et débloquer son avenir qu’elle avoue encore un peu flou.

Enfin, Meltem est âgé de 24 ans. Il va bosser dans une ferme à compost alors qu’il aurait aimé travailler dans les sports sous-marins. Heureusement pour lui, il pourra tout de même renouer avec une partie de ses études (biologie) grâce à ce stage. En effet et hors saison, la plongée, son dada, n’est pas encore l’activité phare de la région… mais la Grèce reste une destination de rêve !

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité