ActualitésEconomieGardPolitique

GARD Le président de l’association des maires ruraux s’insurge contre la hausse du prix des carburants

Sylvain André dans son bureau de maire à Cendras. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Sylvain André, maire de Cendras. Photo d’archives Élodie Boschet/Objectif Gard

Le maire de Cendras, par ailleurs président de l’association des maires ruraux du Gard (AMR 30), a écrit à la presse ce lundi soir au nom de ladite association. Sylvain André dénonce « la double peine » de la hausse du prix des carburants pour les ruraux et milite pour une baisse de la TVA à 5,5%.

Alors que les prix de l’essence et du gazole flambent, avec le litre à plus de 2 euros à la pompe dans la majorité des stations-service, le premier ministre Jean Castex a annoncé une remise de 15 centimes par litre, soit environ 9 euros pour un plein, ce samedi 12 mars. Si la mesure entrera en vigueur le 1er avril, pour une durée de quatre mois, sous forme de remise pour le client, elle est jugée insuffisante par Sylvain André, président de l’association des maires ruraux du Gard (AMR 30).

« L’association des maires ruraux du Gard demande des mesures contre la hausse des prix des carburants et de l’énergie impactant populations et collectivités rurales », écrit le dernier nommé dans un communiqué adressé à la presse ce lundi soir. Et le maire communiste de Cendras d’étayer : « Depuis cet automne, la hausse des prix des carburants et de l’énergie inquiète nos habitants et les acteurs économiques et publics. La guerre en Ukraine a engendré une flambée des prix. Ceci est devenu insoutenable pour nos administrés, mais aussi pour les salariés des secteurs publics et privés, les étudiants, les agriculteurs, les pêcheurs, les artisans, le bâtiment et les travaux publics, les taxis et ambulances, les transporteurs, les entreprises, le secteur associatif et les collectivités locales. »

La « double peine » pour la ruralité

S’il s’inquiète de « la pérennité de nos entreprises » et de la « précarisation de nombreux foyers », le président de l’AMR 30 considère que les habitants des villes moyennes et des territoires ruraux sont « les plus impactés » dans la mesure où la voiture constituerait « le seul moyen de déplacement » en raison de « transports en commun limités en desserte et en fréquence, voire même inexistants ».

Dans ce contexte, l’association des maires ruraux du Gard réclame « en urgence » l’adoption de « mesures d’accompagnement fortes pour endiguer cette hausse des prix historique des carburants et de l’énergie ». Parmi elles, un plafonnement des taxes et une baisse de la TVA à 5,5 % devraient être envisagés « dans les plus brefs délais ». Et l’AMR  30 de conclure : « Nous rappelons au gouvernement que le pouvoir d’achat est la première préoccupation des Français et que les habitants du monde rural subissent une double peine avec le cout de l’énergie. »

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité