A la uneActualitésGardNîmesPolitiqueVidéo

FAIT DU SOIR VIDÉO L’ancien ministre Jean-Louis Bianco : « En république laïque, on ne décide pas des habits des gens ! »

Jean-Louis Bianco, ancien ministre et secrétaire d'Etat (photo : Sacha Virga)
Jean-Louis Bianco, ancien ministre et secrétaire d’Etat (photo : Sacha Virga)

Ancien ministre de François Mitterrand, Jean-Louis Bianco a fait étape dans le Gard vendredi dernier. Connu pour avoir présidé l’Observatoire de la laïcité – dissous l’an dernier par le Gouvernement -, le socialiste a exposé sa vision de la laïcité auprès d’étudiants. Un thème qui est aussi l’un des enjeux de la campagne présidentielle. 

C’est un homme politique qui a fait beaucoup parler ces dernières années. Proche de l’économiste Jacques Attali, Jean-Louis Bianco entre à l’Élysée en tant que secrétaire général de 1982 à 1991 avant de devenir ministre jusqu’en 1993. Après une carrière d’élu local comme maire de Digne-les-Bains de 1995 à 2001 et président du conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence de 1998 à 2012, le socialiste devient président de l’Observatoire de la laïcité. Un organisme qui regroupe en son sein un Nîmois, le rapporteur général de l’Observatoire, Nicolas Cadène. Rattaché au Premier ministre, cette structure indépendante avait pour mission de conseiller le Gouvernement. Elle avait puisque l’an dernier, le Président Emmanuel Macron a décidé de supprimer l’Observatoire. 

Jugé trop dérangeant par ses partisans, ces détracteurs dénonçaient un laxisme notamment sur la question du séparatisme islamiste. Le séparatisme étant la volonté d’un groupe de ne plus se soumettre aux lois de la République. Dans cette interview, Jean-Louis Bianco, 79 ans, revient sur la suppression de l’Observatoire. Président de l’association Vigie de la laïcité, le responsable politique est venu à Nîmes parler de laïcité aux étudiants de l’IFME (Institut de formation aux métiers éducatifs) ainsi qu’à la troisième promotion des étudiants du diplôme universitaire  »Laïcité et médiations ». Avec un regard apaisé, idéaliste pour d’autres, Jean-Louis Bianco plaide d’abord pour l’application réelle de la loi sur la laïcité avant de succomber à la création de nouvelles lois.

Sacha Virga et Coralie Mollaret 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité