Actualité générale.ActualitésJusticeNîmes

NÎMES Greenpeace dénonce le « racket » d’EDF

Des militants de Greenpeace manifestent devant le tribunal de Nîmes, vendredi 15 avril 2022 (Photo : PH)
Des militants de Greenpeace manifestent devant le tribunal de Nîmes, vendredi 15 avril 2022 (Photo : PH)

Une trentaine de militants de Greenpeace et du collectif Halte aux Nucléaires manifestent, vendredi matin devant le palais de Justice de Nîmes. Ils protestent contre le « racket d’EDF » envers l’association écologiste.

Ce matin, se tient en effet devant la cour d’Appel une audience opposant Greenpeace au fournisseur d’électricité. En 2017, des militants de l’association avait ainsi pénétré dans la centrale de nucléaire de Cruas et apposé leurs mains sur le bâtiment de la piscine de stockage des combustibles usés, afin d’en dénoncer le manque de sûreté. En première instance, ces derniers n’avaient pas été inquiétés. En revanche, l’association Greenpeace avait été condamnée à verser à EDF la somme de 670 000 euros pour le préjudice d’exploitation subit.

Le jugement a été mis en délibéré au 1er juillet prochain.

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité