ActualitésBagnols-Uzès

UZÈS Le salon de l’habitat, de tous les habitats !

Caroline et Stéphane Farigoule fabriquent des roulottes en bois (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le salon de l’habitat de l’Uzège se tient jusqu’à dimanche soir à l’Ombrière (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La septième édition du salon de l’habitat de l’Uzège se tient jusqu’à ce dimanche soir à l’Ombrière, à Uzès. 

70 exposants attendent les visiteurs sur tout ce qui touche de près ou de loin à l’habitat : rénovation, construction, jardin, déco, énergies renouvelables, bien-être… On y retrouve aussi deux représentants d’une habitat particulier : Caroline et Stéphane Farigoule fabriquent des roulottes en bois à Baron, près d’Uzès. 

Des roulottes entièrement fabriquées dans leurs ateliers, « à la commande et à la carte », précise Caroline Farigoule. Les roulottes peuvent aller de 3,50m à 7,50m de longueur et de 2,20m à 2,70m de largeur et servent « souvent de pièce supplémentaire pour recevoir les enfants, se faire un atelier, voire les louer », explique-t-elle. Précisons qu’il ne s’agit pas d’une caravane, sachez-le.

Caroline et Stéphane Farigoule fabriquent des roulottes en bois (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Reste que les roulottes Farigoule sont tout confort : « elles sont isolées en laine de bois, la toiture est en zinc, on amène l’électricité et on peut amener l’eau, installer la climatisation », énumère Caroline Farigoule. L’entreprise, qui compte quatre salariés, vend partout en France, et attire beaucoup de visiteurs du salon de l’habitat. Comptez entre 8 500 et 40 000 euros de budget. 

Le couple est venu avec deux roulottes sur le salon. L’une d’entre elles est sous les pinceaux de Max Galland, peintre en lettres à Sainte-Anastasie. L’artisan, originaire de Liège en Belgique mais installé dans l’Uzège depuis des années, représente un métier quasiment disparu. « Des peintres en lettres au pinceau, il n’y en a plus », s’amuse-t-il.

Max Galland dans ses oeuvres (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Sauf lui, donc. Max Galland exerce ses talents, faits de « maîtrise et fantaisie », selon ses termes, sur des devantures de boutiques, des véhicules d’époque, et donc le temps du salon sur la roulotte des Farigoule. Minutieux, il « aime prendre le temps » de fignoler ses créations, et met « tout (son) savoir-faire » dans cet « art perdu », comme il dit, mais qui lui « donne beaucoup de satisfaction. »

Max Galland dans ses oeuvres (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le salon de l’habitat de l’Uzège se tient de 10 heures à 19 heures jusqu’à ce dimanche soir, avec le salon du véhicule sur le parking. Des temps forts sont encore au programme, comme la venue de la décoratrice Sophie Ferjani ce dimanche 15 mai de 14 heures à 17 heures. Entrée libre. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité