ActualitésFaits DiversNîmes

NÎMES Deux trafiquants du Chemin-Bas condamnés à de la prison ferme

Intervention de police au Chemin-Bas d’Avignon à Nîmes (photo illustration)

Trois hommes interpellés le 19 mars dans le quartier du Chemin-Bas d’Avignon comparaissaient aujourd’hui pour association de malfaiteurs et détention illégales de munitions et de stupéfiants. Deux d’entre eux ont été respectivement condamnés à deux ans et trois ans et six mois ferme, tandis que le troisième est relaxé au bénéfice du doute.

Les trois hommes avaient été dénoncés par un autre habitant du quartier, qui s’était rendu compte qu’un tracker avait été placé sous son véhicule par la police, après avoir été lui-même victime de tirs. Dans les deux appartements désignés, les enquêteurs avaient découvert plus d’un kilo de cannabis dans plusieurs sacs et 1 400 euros en liquide.

« On n’est pas dans Breaking Bad ! »

L’un des appartements était habité par un père et sa fille. « Dans tous les dossiers de trafic de stupéfiant, il y a au moins quatre ou cinq portables saisis, mais là, il n’y en avait qu’un seul, qui ne nous apprend rien, hormis que mon client n’est pas le chef de la pyramide du trafic du Chemin-bas d’Avignon, mais qu’il est tout en bas !, fait valoir son avocat Frédéric Mansat-Jaffré. Oui, il a accepté de jouer le rôle de nourrice pour 50 euros par jour, mais il réfute toute association de malfaiteur. Il n’y a ni signe extérieur de richesse, ni compte en banque, seulement une allocation adulte handicapé. On n’est pas dans Breaking Bad. Il n’y a pas de laboratoire dans cet appartement ! »

Alors qu’un troisième suspect est relaxé, les deux autres écopent de 2 ans et 3 ans et demi ferme, ainsi que des interdictions de séjours à Nîmes de 3 et 5 ans.

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité